Tech&Co
Gaming

Un chanteur de BTS propulse un jeu vidéo inconnu dans le top 10 des titres les plus joués

Le jeu vidéo Goose Goose Duck est sorti en octobre 2021, mais ce n’est qu’en ce début d’année 2023 que sa popularité explose après que l’un des chanteurs du groupe sud-coréen BTS y a joué en public.

C’est un coup de pouce inattendu que les développeurs de Goose Goose Duck ont reçu. Ce jeu vidéo propose de réunir jusqu’à 16 joueurs incarnant des oies autour d’un concept mêlant mini-jeux et enquête. Si le titre de Gaggle Studios est sorti le 3 octobre 2021, ce n’est que depuis quelques semaines qu’un intérêt massif entoure le jeu. Le tout grâce à un chanteur du boys band sud-coréen BTS, raconte Polygon.

En novembre, V (dont le vrai nom est Kim Taehyung), l’un des membres du groupe de musique, a joué à Goose Goose Duck et partagé ses parties sur l’application Weverse, l'une des plus populaires en Corée du Sud. Face à un public nombreux et engagé, les statistiques du titre ont grimpé en flèche.

Plus de 563.000 joueurs simultanés

Sur les trois derniers mois, le site SteamDB a enregistré l’arrivée massive de nouveaux joueurs sur la plateforme Steam: contre à peine plus de 5000 en octobre, ils étaient plus de 563.000 le 5 janvier. Un chiffre tel que Goose Goose Duck a rejoint le top 10 des jeux accueillant le plus de joueurs simultanément sur la plateforme. Le titre indépendant se retrouve ainsi aux côtés de Grand Theft Auto 5, PUBG: Battlegrounds ou encore Call of Duty: Modern Warfare 2.

Le succès est tel que les serveurs hébergeant les sessions de jeu de Goose Goose Duck n’ont pas tenu. Le 2 janvier, les créateurs du jeu se sont même excusés sur Twitter, et ont assuré qu’ils augmenteraient rapidement leurs capacités d’accueil.

"Nous attendions une forte hausse de joueurs, mais pas autant", ont indiqué les développeurs sur Twitter.

Des mécaniques similaires à Among Us

Le jeu Goose Goose Duck reprend le principe popularisé durant les confinements liés au Covid-19 par Among Us. Ici, ce ne sont pas des astronautes, mais des oies qui doivent réaliser une série de tâches. Mais des imposteurs se cachent dans l’équipage pour en éliminer chaque membre et remporter la partie. Les parties sont rythmées par des phases d’échanges vocaux où chacun peut, selon sa stratégie, accuser un joueur ou se défendre d’être un imposteur.

Les mécaniques ont beau être similaires, la copie se détache de l’original par son esprit décalé. D’abord, en plaçant les joueurs dans la peau d'oiseaux. Mais aussi en proposant de nombreux éléments de personnalisations. Sur ce plan, Goose Goose Duck est bien plus avancé. Enfin, c’est également par son prix que le jeu vidéo se distingue. Contrairement aux 3,99 euros demandés par Among Us, le titre de Gaggle Studios est gratuit. Reste à savoir si Goose Goose Duck résistera au phénomène de mode, rapidement retombé chez son prédécesseur.

Pierre Monnier