BFM Business

Franck Riester: "La redevance audiovisuelle ne va pas disparaître"

Le ministre de la Culture, Franck Riester, sur BFMTV-RMC, le 29 novembre 2019.

Le ministre de la Culture, Franck Riester, sur BFMTV-RMC, le 29 novembre 2019. - BFMTV-RMC

Invité sur RMC/BFMTV, le ministre de la Culture a assuré que la redevance qui finance l'audiovisuel public sera transformée d'ici 2022 mais ne disparaîtra pas.

Quel avenir pour la redevance télé? Cette taxe de 138 euros qui finance l'audiovisuel public (Francetélévisions, Radio France...) est payée par près de 28 millions de foyers avec la taxe d'habitation. Sauf que d'ici 2023, la taxe d'habitation devrait être supprimée pour l'ensemble des Français. La redevance va-t-elle disparaître avec cet impôt comme certains le suggèrent au sein du gouvernement?

Non, a assuré ce matin, Franck Riester sur RMC/BFMTV: "Elle ne va pas disparaître parce que le président de la République et le Premier ministre ont très clairement dit qu'il fallait maintenir un financement spécifique pour l'audiovisuel public pour garantir un financement pérenne et l'indépendance vis à vis du pouvoir politique", a expliqué le ministre de la Culture. 

Le gouvernement travaille actuellement sur la transformation de la redevance avec la suppression de la taxe d'habitation mais n'a pas encore tranché. "Est-ce qu'il faut la rattacher à un autre impôt, est-ce qu'il faut modifier le mode de calcul et le mode de collecte?", s'interroge Franck Riester qui n'a pas encore tranché.

Le ministre de la Culture a aussi évoqué les obligations qui allaient incomber aux plateformes de streaming comme Netflix. Comme les chaînes de télévision, elles devront légalement investir dans la production française. Selon Franck Riester ces investissements devront représenter plus de 20% de leurs recettes en France.

"Les acteurs de l'internet doivent contribuer au financement de la création européenne et française, c'est un enjeu majeur de souveraineté", souligne le ministre de l'Economie qui souhaite par ailleurs que plus de 30% des contenus proposés par Netflix et autres Amazon Prime Vidéo soit d'origine européenne.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco