Une personne se plonge un peu trop intensément dans Facebook.
 

Dans une interview accordée à Recode, Mark Zuckerberg a plaidé en faveur de la liberté d’expression pour défendre le maintien de pages niant la Shoah. Il est depuis revenu sur ses propos.

Votre opinion

Postez un commentaire