BFM Business

Facebook et YouTube déclarent la guerre aux contenus anti-vaccins

Les contenus anti-vaccins ont pris de l'ampleur sur Facebook et YouTube.

Les contenus anti-vaccins ont pris de l'ampleur sur Facebook et YouTube. - Yasin AKGUL © 2019 AFP

Les deux plateformes banniront les contenus à même de nuire à de futures campagnes de vaccination, et redirigeront vers des informations émanant de sources officielles.

Tous deux ont dégainé coup sur coup des mesures similaires. Ce mardi 13 octobre, Facebook a annoncé interdire les publicités à même de "décourager la vaccination". YouTube, la plateforme de vidéos détenue par Google, lui a embrayé le pas mercredi en décidant de bannir tout contenu à même de nuire à la confiance en de futures campagnes de vaccination.

"Facebook interdit déjà les publicités comportant de fausses informations sur les vaccins (...). Désormais, si une publicité décourage explicitement une personne de se faire vacciner, Facebook la rejettera", écrit ainsi l’entreprise sur son site.

Le réseau n'étendra pas cette politique aux contenus sponsorisés qui critiquent ou commentent les décisions d'un Etat en matière de vaccination. Facebook saisit cette opportunité pour lancer une campagne d'information sur la grippe saisonnière. Cette dernière prendra effet essentiellement aux Etats-Unis.

Rediriger vers des contenus fiables

YouTube s'attellera pour sa part à éliminer les affirmations selon lesquelles les vaccins pourraient tuer ceux qui en bénéficient, ou les rendre infertiles. Plus largement, les vidéos comprenant des informations contraires au consensus des autorités sanitaires ou de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), seront retirées.

La plateforme de vidéos, tout comme Facebook, ont en ligne de mire des théories conspirationnistes qui ont pris une ampleur nouvelle sur leurs réseaux respectifs ces dernières semaines. Parmi elles, une théorie qui prétend que des micropuces seront implantées chez les patients lors de chaque vaccination.

Les vaccins contre le Covid-19 sont attendus comme une clef majeure pour sortir de la pandémie, et plusieurs laboratoires mènent actuellement des essais cliniques.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo_?s=09 Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech