BFM Business

Californie: un robot-livreur prend feu dans une université, les étudiants érigent un mémorial

Sur le campus de l'université américaine, un robot s'est embrasé le 14 décembre dernier. Une défaillance de la batterie est en cause.

Ils étaient 100, ils ne sont plus que 99. A l'université de Berkeley (Californie), des robots-livreurs baptisés KiwiBot sont déployés depuis plusieurs mois. Ce vendredi 14 décembre, l'une des machines de la flotte a pris feu en plein campus. Les images ont été publiées sur YouTube, ainsi que sur les réseaux sociaux.

Une batterie défaillante

D'après un communiqué publié par l'entreprise, l'incident est consécutif à une erreur humaine. La firme précise que lors d'un changement de batterie, l'un de ses employés a accidentellement placé une batterie défectueuse dans la machine. Cette dernière s'est embrasée après une surchauffe, comme ce fut le cas pour certains exemplaires du Samsung Galaxy Note 7 fin 2016. Une mise à jour logicielle a été déployée afin de mieux surveiller l'état des batteries placées dans les KiwiBot.

Moyennant le paiement de 3,80 dollars (environ 3,30 euros), chaque étudiant peut faire appel à ces machines pour se faire livrer de la nourriture, en passant par une application pour smartphone. Un service semble-t-il apprécié par les utilisateurs californiens: d'après un tweet de l'un d'entre eux, un mémorial a été érigé là où s'est déroulé l'incident. Le trait d'humour en a poussé certains à y placer quelques bougies, afin de rendre hommage au Kiwibot disparu.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech