BFM Business

Pourquoi vous recevez une avalanche de mails liés à vos données personnelles

Dernière ligne droite pour les services en ligne.

Dernière ligne droite pour les services en ligne. - tumisu/ Pixabay

A la veille de l'entrée en application du règlement européen sur la protection des données personnelles, un certain empressement des grands services Web se fait sentir.

Le RGPD entre en application le 25 mai et cela s’en ressent sur nos boîtes mail. Le règlement européen de protection des données personnelles, en préparation depuis près de quatre ans, veut redonner aux internautes la main sur leurs informations privées. Il s'agit de la toute dernière ligne droite pour les services en ligne désireux de se mettre en conformité avec ce texte.

Facebook, Google, LinkedIn, Twitter, ou encore Spotify se sont ainsi tous mis à prévenir leurs utilisateurs de "nouvelles conditions d'utilisation", leur demandant de "valider la politique d'utilisation de cookies", d'autoriser "le traitement de données" ou de "signer pour une expérience personnalisée".

Coinbase, une plateforme d'achat de cryptomonnaies.
Coinbase, une plateforme d'achat de cryptomonnaies. © Coinbase

Ils ne sont pas les seuls. Certaines newsletters tombées dans l'oubli se manifestent elles aussi. Elles réclament l'accord de l'internaute pour faire partie de leurs listes de diffusion, empruntant parfois un ton directif.

Cela coïncide avec un impératif du RGPD : recueillir l'autorisation des consommateurs avant d'exploiter leurs données personnelles. Cela vaut aussi bien pour les entreprises que pour les associations à même de manipuler de telles données. Toutes devront informer une personne dès que certaines de ses données sont collectées, lui en préciser la finalité, leur durée de conservation et qui sera à même d'y accéder.

Certains mails se montrent plutôt incitatifs.
Certains mails se montrent plutôt incitatifs. © BFM Tech

Gare, donc, aux newsletters auxquelles vous tenez. Ne pas répondre à leurs sollicitations vous invitant à rester abonné devrait impliquer une suppression de votre mail de leurs listes de diffusion.

Bon à savoir : une entreprise ayant obtenu votre adresse mail sans votre autorisation et sollicitant l'obtention de votre consentement dans un but publicitaire est dans l'illégalité. Une telle pratique enfreint en effet une norme française concernant la prospection commerciale par courrier électronique. Le texte, interdit d'envoyer un message à quelqu'un pour lui demander son consentement dans le but de lui envoyer du marketing par mail, si l'adresse mail du destinataire a été récupérée de manière détournée, sans son accord préalable.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech