BFM Business

CodeCodeCodec, la start-up qui initie les enfants au code informatique

De jeunes enfants en plein apprentissage sur les ordinateurs Pi-top.

De jeunes enfants en plein apprentissage sur les ordinateurs Pi-top. - CodeCodeCodec

Une nouvelle école de programmation numérique implantée à Grenoble et à Paris propose aux jeunes enfants de 7 à 14 ans d'apprendre le code informatique afin qu'ils deviennent maîtres de leurs activités numériques.

A l'école CodeCodeCodec, les enfants contrôlent des machines en pianotant des codes informatiques derrière des écrans, et ça a tout l'air d'être un jeu d'enfant. Ils ont entre 7 et 14 ans mais savent déjà comment construire une horloge analogique, sécuriser un paiement en ligne ou faire sortir un robot d'un labyrinthe grâce à trois lignes de code. 

Tout au long de l'année, pendant les vacances scolaires et même le week-end, l'école propose des séances d'initiation au langage informatique d'une heure trente par semaine. L'idée est de donner les clés aux nouvelles générations pour appréhender le monde de demain, dominé par les technologies et les algorithmes.

"Autour de moi, je voyais des tas d'adultes complètement dépassés par le langage informatique... et des enfants doués mais qui consommaient le numérique de façon passive, comme des consommateurs et non des acteurs", raconte Eric Benamou, contacté par BFMTV.com. 

Celui qui a travaillé dans l'informatique pendant des années a fondé CodeCodeCodec en 2016 avec son cousin Julien Rolland, développeur de profession. 

"Cela me paraît fondamental que les adultes de demain se posent des questions sur leur utilisation du numérique. C'est également la raison pour laquelle nous choisissons de rester strictement indépendants et neutres vis-à-vis des géants du net. Ces jeunes doivent encore avoir le choix et nous le leur laissons", assume le quarantenaire, lui-même père de trois enfants.

"Un ping-pong entre le réel et le virtuel"

Dans les salles de cours parisiennes comme grenobloises, les jeunes élèves ne sont pas plus de huit. Les professeurs, des perles rares, les initient aux bases du code open-source sur des ordinateurs Pi-top, même si l'objectif n'est pas d'en faire des développeurs professionnels. Ils leur apprennent par exemple à connecter des objets tels que des lampes, ou à fabriquer des chronomètres pour se laver les dents grâce aux imprimantes 3D. 

Les ateliers se déroulent en deux temps. D'abord, une phase sans écran, de sensibilisation à certains concepts, avec seulement une feuille de papier et un crayon, où les enfants apprennent ce qu'est une variable, la sécurité numérique par exemple. Ensuite seulement vient la pratique.

"Ca a quelque chose de magique! Certains enfants se voient pousser des ailes lorsqu'ils voient ce qu'ils parviennent à faire avec quelques lignes de code basiques. Lors de nos activités, il y a une sorte de ping-pong constant entre le réel et le virtuel et l'aspect ludique joue beaucoup dans leur apprentissage", se réjouit Eric Benabou.

L'imprimante 3D mise à disposition des élèves.
L'imprimante 3D mise à disposition des élèves. © CodeCodeCodex

CodeCodeCodec est aujourd'hui auto-financée à hauteur de 50.000 euros. Mais la jeune entreprise a déjà pour projet de s'implanter dans d'autres villes comme à La Réunion, Lyon, Bordeaux et Annecy. A plus long terme, l'entreprise souhaiterait proposer son contenu pédagogique à l'Education nationale, ou pourquoi pas développer un modèle associatif gratuit à destination des milieux défavorisés. 

Aujourd'hui, le code informatique est l'une des disciplines considérées comme prioritaires pour les métiers de demain. De plus en plus d'écoles primaires décident même de l'insérer dans leurs programmes, en tant qu'option.

Jeanne Bulant