BFM Business

Black Friday: trois conseils pour faire de vraies bonnes affaires en ligne

Aux États-Unis, les ventes en ligne du Black Friday ont généré 17,9% de chiffres d'affaires de plus qu'en 2016. (image d'illustration)

Aux États-Unis, les ventes en ligne du Black Friday ont généré 17,9% de chiffres d'affaires de plus qu'en 2016. (image d'illustration) - Daniel Leal-Olivas - AFP

Les promotions, déjà répandues depuis dix jours, se multiplient en ce premier jour “officiel” de Black Friday. Il existe quelques réflexes simples pour en profiter au mieux.

Un nouveau smartphone, des poêles, ou un aspirateur robot. Les inspirations peuvent être nombreuses ce 4 décembre, alors que les principaux sites de vente en ligne lancent leur Black Friday. Malheureusement, la multiplication des remises cache parfois de fausses bonnes affaires. Il existe toutefois des outils très accessibles, qui, couplés à de bons réflexes, permettent de ne pas se tromper.

Conseil numéro 1: vérifier les prix barrés

Pour les commerçants, attirer le client passe souvent par l’affichage d’un pourcentage de réduction le plus important possible. Pour gonfler artificiellement ce chiffre, certains prennent la mauvaise habitude d’afficher des prix “de référence” plus élevés que ce qui est habituellement pratiqué.

Quelques recherches sur le Web suffisent souvent à se rendre compte de la véracité de cette réduction. La solution la plus efficace est souvent de se rendre sur le site du fabricant du produit, afin de vérifier son véritable tarif.

Capture d'écran du site Ubaldi, réalisée le 4 décembre 2020
Capture d'écran du site Ubaldi, réalisée le 4 décembre 2020 © BFMTV

A titre d’exemple, le site de e-commerce Ubaldi affiche pour l’iPhone 11 d’Apple un prix “de lancement” de 809 euros, contre une promotion de 689 euros, soit une remise (apparente) de 14%. Il suffit de se rendre sur le site d’Apple pour constater que l’iPhone 11, sorti fin 2019, est déjà proposé à 689 euros par la marque elle-même depuis plusieurs semaines.

Conseil numéro 2: suivre l’évolution des prix

Pour être sûr d’acheter au meilleur prix, le meilleur moyen reste de visualiser un historique de celui-ci. Plusieurs outils sont disponibles, notamment par le biais de comparateurs de prix. Ainsi, le site Idealo propose une courbe des prix sur trois mois, six mois ou un an.

Autre site particulièrement populaire, Dealabs s’appuie sur une communauté d’utilisateurs pour repérer les "vraies" bonnes affaires. Les offres sont soumises au vote des internautes afin de les faire remonter ou descendre dans le classement. Une bonne remise est souvent mise en avant sur la plateforme.

Pour les adeptes d’Amazon, l’outil le plus efficace est baptisé Keepa. Il s’agit d’une extension disponible pour tous les navigateurs, qui affiche la courbe d’évolution des tarifs chez le géant du e-commerce. En un simple coup d'œil, il est possible de vérifier la pertinence d’un prix affiché.

Notons qu’il est également possible de copier l’adresse de la page d’un produit pour accéder à ces informations, si l’on ne désire pas installer l’extension. Plusieurs courbes sont disponibles, reflétant les prix pratiqués par Amazon, par les vendeurs tiers, ou encore les prix des produits d’occasion.

Capture d'écran du site Keepa, réalisée le 4 décembre 2020
Capture d'écran du site Keepa, réalisée le 4 décembre 2020 © BFMTV

D’après Keepa, le robot cuiseur proposé ce 4 décembre par Amazon pour le Black Friday au prix de 599,99 euros était déjà à ce tarif le week-end du 20 novembre, et bien moins cher (493,99 euros) le 27 octobre.

Conseil numéro 3: regarder d’autres critères

Acheter sur Internet revient parfois à acheter un produit livré depuis l’autre bout de la planète. A ce titre, le prix ne doit pas être le seul critère retenu. Sur de nombreux sites comme Amazon, Cdiscount ou la Fnac, une grande partie des offres proviennent de vendeurs tiers, pas forcément français.

Si la loi oblige tout vendeur à accepter les retours, un produit livré depuis la Chine obligera l’acheteur à s’acquitter de frais de retour particulièrement onéreux en cas de changement d’avis.

Avant de faire son choix, il est donc primordial de vérifier la nature du vendeur, sa localisation, les conditions de retour, ainsi que les frais et les délais d’expédition. Investir quelques euros supplémentaires pour se faire livrer depuis la France peut s’avérer plus rentable et plus écologique.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech