BFM Business

Baby Shark, la chanson entêtante a fait la fortune d’une famille coréenne

-

- - PinkFong

La famille coréenne qui a composé cette musique pour enfant et en a publié en 2016 une vidéo sur YouTube devenue virale a gagné plus d’une centaine de millions d’euros grâce à sa comptine.

111 millions d’euros. C’est ce que, selon Bloomberg, aurait rapporté à la famille coréenne qui l’a composée la chanson que les jeunes parents connaissent par cœur: Baby Shark. Cette vidéo où l’on voit un garçon et une fille chanter en tapant des mains comme si c’était des mâchoires de requins a été publiée en 2016 sur YouTube. Aujourd’hui, elle est l’une des vidéos les plus vues de l’histoire de la plateforme, avec près de 4 millions de clics.

Entretemps, la chanson a fait le tour du monde. On l’a entendue chantée par des manifestants au Liban, dans des stades de baseball aux États-Unis ou diffusée en boucle dans une ville de Floride pour déloger les sans-abris d’une place très fréquentée. Désormais, le titre fait partie du Billboard 100 aux côtés de tubes de stars comme Ariana Grande, Calvin Harris ou Cardi B.

La chanson a été composée par le père de la famille, Kim Min-seok, qui dirigeait à l’époque Samsung Publishing, pour qui il créait des contenus pour enfants. En 2010, Kim avait créé la société SmartStudy pour surfer sur l’explosion du marché des contenus éducatifs sur smartphone, et sa filiale pour enfants : PinkFong. C’est ce nom qu’il a donné à la chaine YouTube sur laquelle il a posté la vidéo Baby Shark, et qui compte désormais plus de 25 millions d’abonnés. C’est grâce à ces sociétés, et à la participation de 60% que la famille Kim détient dans Samsung publishing que la viralité de la vidéo a été si lucrative.

La rédaction