Attentats de Christchurch: Facebook indique avoir supprimé 1,5 million de vidéos de l'attaque

Facebook
 

Le terroriste australien, suspecté d'avoir tué 50 personnes dans des mosquées néo-zélandaises vendredi, avait diffusé sa tuerie en direct sur les réseaux sociaux. Plusieurs responsables politiques s'interrogent sur la responsabilité des plateformes vidéos, comme Facebook, Twitter et Youtube.

Votre opinion

Postez un commentaire