Tech&Co
Tech

Aides Covid: un influenceur français accusé d'avoir détourné près de 6 millions d'euros

Le profil Instagram de "PA7"

Le profil Instagram de "PA7" - BFMTV

Sur Snapchat et Instagram, un Français de 24 ans est soupçonné d'avoir mis en place une gigantesque escroquerie aux aides d'Etat. Il est actuellement derrière les barreaux.

D'une vie rêvée à Dubaï à une prison française en quelques jours. D'après une information du Parisien, un jeune influenceur a été expulsé vers la France fin août. Il est accusé d'avoir détourné au moins 5,8 millions d'euros en profitant des largesses de l'Etat pendant la crise sanitaire.

Avec 50.000 abonnés sur Snapchat et près de 13.000 sur Instagram, Paul Antony (alias PA7) avait mis en place un système pour inciter ses abonnés à escroquer le contribuable via le système d'aides Covid, prenant une commission au passage. Il est désormais mis en examen pour "escroquerie en bande organisée" et "blanchiment aggravé".

Le profil Instagram de PA7
Le profil Instagram de PA7 © Instagram (paulantony7)

Plus de 650 bénéficiaires de l'escroquerie

Selon les informations du Parisien, la fraude mise en place détournait l'argent du fonds de solidarité, destiné à venir en aide aux entreprises les plus touchées par la crise sanitaire.

Sur les réseaux sociaux, Paul Antony incitait ainsi ses abonnés profitant du statut d'autoentrepreneur à leur confier leurs identifiants du site officiel des impôts, proposant de réaliser l'ensemble des démarches à leur place pour effectuer des demandes d'aides frauduleuses. Avec des sommes pouvant grimper jusqu'à plusieurs milliers d'euros par mois et dont il empochait entre 30 à 50%, selon le quotidien.

Profil Snapchat PaulAntony7
Profil Snapchat PaulAntony7 © Snapchat (PaulAntony7)

Cette escroquerie impliquerait plus de 650 autoentrepreneurs qui auraient demandé un total de 22 millions d'euros d'aides Covid, pour 5,8 millions d'euros effectivement versés par l'Etat.

C'est à la suite d'un contrôle fiscal portant sur un livreur Uber Eats, l'un des "clients" de l'influenceur, que le système frauduleux a été découvert. Les autoentrepreneurs concernés devraient prochainement être contactés par les organismes de Finances publiques pour rembourser l'argent détourné. Sur son profil Snapchat, Paul Antony affiche désormais le statut "en prison".

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech