BFM Immo

Les villes de plus de 250 000 habitants auront des loyers bloqués

Marseille. Seules les grosses villes seront concernées par le blocage des loyers

Marseille. Seules les grosses villes seront concernées par le blocage des loyers - dr

Cécile Duflot entame une tournée de négociations avec les professionnels de l’immobilier, en vue de mettre en place un blocage des loyers dans les zones tendues. Selon Les Echos, toutes les communes de plus de 250 000 habitants seront concernées, ainsi que 6 villes en-deçà de ce seuil « mais identifiées comme particulièrement chères »…

Durant cette semaine sous le sceau de la « concertation », la ministre du Logement tient à rencontrer les professionnels du secteur avant de mettre en place le blocage des loyers, annoncé lundi dans un entretien à Libération. Rien que pour aujourd'hui, l'agenda de la ministre est chargé : elle doit rencontrer Serge Incerti-Formentini, président de la Confédération nationale du logement (CNL), suivi de Jean Perrin, président de l'Union nationale de la propriété immobilière, ainsi que deux responsables de l'Union des syndicats de l'immobilier (UNIS). La tâche promet d’être ardue, au vu de la levée de bouclier qu’a provoqué l’annonce hier, tant chez les professionnels qu’au sein de l’opposition.

Etendre un dispositif de blocage déjà existant

In fine, la mesure passera par un décret programmé pour la rentrée. Ce qui ne sera pas une réforme en soi, « car elle se bornera à étendre un dispositif de blocage qui existe déjà », souligne le quotidien, celui issu de la loi du 6 juillet 1989 sur les rapports locatifs.

On en sait désormais un peu plus sur ces « zones tendues » qui seront concernées par la mesure promise par Hollande : principalement les communes de plus de 250 000 habitants. Si la loi de 1989 permet un blocage pour la seule Ile-de-France, le gouvernement veut calquer les zones couvertes par le décret sur la zone A, de même que la zone B1 que l’on retrouve dans le dispositif Scellier. Elle comprend outre Paris et sa région, la région PACA et le Genevois français. Mais 6 autres villes – de moins de 250 000 habitants – pourraient aussi y être intégrées, car « identifiées comme particulièrement chères » : Bayonne, Annecy, Chambéry, Cluses, Saint-Malo et La Rochelle, précisent Les Echos. D’autres annonces seront faites au cours de la semaine.

Consultez tous les loyers moyens au m², ville par ville en France

André Figeard