BFM Immo

Les prix immobiliers aux abords des nouvelles stations de la ligne 14 du métro se sont envolés

Vue de la station Mairie de Saint-Ouen

Vue de la station Mairie de Saint-Ouen - Bertrand Guay - AFP

Le prolongement nord de la ligne 14 devrait être effectif lundi 14 décembre. Les prix immobiliers aux abords des stations de métro ont progressé de 46,7% en moyenne au cours des cinq dernières années.

Le prolongement nord de la ligne 14 devrait être effectif lundi 14 décembre. En travaux depuis 2014, cette ligne s'étendait jusqu'alors d'Olympiades à Saint-Lazare, elle ira désormais jusqu'à Mairie de Saint-Ouen (en passant par 3 autres nouvelles stations : Pont-Cardinet, Porte de Clichy et Clichy-Saint-Ouen). Dans une nouvelle étude publiée ce jeudi, MeilleursAgents s'est intéressé à l'impact des quatre nouvelles stations sur les prix de l'immobilier. Il en ressort que les prix immobiliers aux abords* des stations de métro ont fortement augmenté, et ce, dès le début des travaux. MeilleursAgents constate sur 5 ans "une hausse de 46,7% en moyenne. (...) C’est plus que l’augmentation des prix constatée sur l’ensemble de la ville de Paris (+32,4%) sur la même période".

>> Estimez le prix de votre bien immobilier avec notre simulateur gratuit

Dans le détail, alors que l’ensemble du XVIIe arrondissement a connu une hausse de 29% de ses prix immobiliers depuis 5 ans, l'immobilier autour de Pont Cardinet a augmenté de 38,5% et autour de Porte de Clichy de 45%. Le département de la Seine-Saint-Denis a connu pour sa part une hausse de 19,2% de ses prix immobiliers sur la même période. Une augmentation qui s’accentue à 44,5% sur 5 ans pour la seule ville de Saint-Ouen. Et les prix progressent encore plus vite autour de la station Clichy-Saint-Ouen (+48%) et autour de la station Mairie de Saint-Ouen (+de 55%).

Des opportunités à saisir

Le terminus, Mairie de Saint-Ouen, est donc la station qui subit la plus forte revalorisation. Elle est également la plus accessible (6.138 euros du mètre carré). "Cet effet sur les prix s'accentue à mesure que l’on s’éloigne de la métropole : l'arrivée du métro impacte plus sensiblement les territoires jusqu'alors enclavés et plus difficilement desservis", analyse MeilleursAgents.

Par ailleurs, MeilleursAgents observe que le raccourcissement des temps de trajets présente de nouvelles opportunités en termes de pouvoir d’achat immobilier. "On observe plus de 5000€/m2 d’écart entre Pont Cardinet et Mairie de Saint-Ouen. Pour le prix d’un 45m2 dans le quartier de la nouvelle station du XVIIe arrondissement parisien, on peut acheter un appartement de 80m2 près du nouveau terminus de la ligne. Or, seules 5 minutes de trajet séparent désormais les deux stations".

Les notaires plus sceptiques

On notera qu'en début d'année, les notaires avaient également publié une étude sur le sujet. Certes, ils constataient de fortes hausses des prix dans un périmètre de 800 mètres autour des 69 nouvelles gares du Grand Paris. Mais celles-ci n'étaient pas "significativement différentes de ce que l’on observe sur un périmètre élargi" (entre 800 mètres et 1.500 mètres autour des gares).

Les notaires avaient aussi analysé les prix autour des nouvelles gares de la ligne 14. L’augmentation des prix était début 2020 de 57% depuis 2008, que le bien soit localisé dans un périmètre de 800 m autour des gares ou dans un périmètre entre 800 et 1.500 m. Entre 2017 et 2019, la hausse des prix avait été de 13% dans les deux secteurs. De 2018 à 2019, elle avait été de 5% dans le périmètre de 800 m et de 6% dans le périmètre de 800 à 1.500 m.

*800m autour de la station en dehors de Paris et 500m intramuros

Diane Lacaze