BFM Immo

Le marché immobilier de Bourges à l'accalmie

Le marché immobilier de Bourges à l'accalmie

Le marché immobilier de Bourges à l'accalmie - dr

Après un premier trimestre plutôt calme, le marché immobilier de Bourges connaît un petit regain d’activité depuis quelques semaines. Pour acquérir un bien dans la préfecture du département du Cher (18), il faut aujourd’hui compter entre 1 300 et 1 800 euros le mètres carré, en moyenne.

Le marché immobilier est en « dents de scie, mais il est quand même porteur », affirme Daniel Jallot, responsable de l’agence DJ Immobilier, cours Avaricum. Le premier trimestre a été plutôt calme car les vendeurs ont tendance à mettre leur bien à « des prix qui ne collent pas à la réalité du marché ». Des prétentions élevées, des acheteurs hésitants, une vente de particulier à particulier qui tend à se développer : voilà ce qui caractérise, globalement, le marché immobilier de la troisième plus grande ville de la région Centre. Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, « on ne tend pas vers une hausse des prix de l’immobilier », déclare Valérie Lepointe, chasseuse immobilière. Une situation qui perdure depuis déjà quelques mois, avec des prix se situant en moyenne entre 1300 et 1800 le mètre carré.

Le nord de Bourges ne séduit pas…

Malgré une restructuration importante dans le cadre d’un Plan de renouvellement urbain (PRU) de la ville, le nord de Bourges reste « peu attrayant », affirme Daniel Jallot, responsable d’agence de L’Immobilier Guignard. L’avenue des Bigarelles, ainsi que le voisinage de l’aéroport, sont également boudés. Ces quartiers sont les plus abordables, avec un mètre carré qui se négocie environ 1 300 euros. Le Val d’Auron et ses maisons récentes attirent, mais l’arrivée de logements sociaux y freine la demande, selon Valérie Lepointe. L’hyper-centre, à l’instar du Val d’Auron, connaît une légère baisse d’activité. Les prix restent néanmoins élevés dans ces deux quartiers, puisqu’il faut compter, en moyenne, 1 600 à 1 800 euros du mètre carré.

…le sud plus attractif

« J’ai vendu un appartement en type 4 de 85 mètres carrés pour 150 000 euros », déclare Daniel Jallot. A 1 700 euros du mètre carré, ce bien est un des plus chers que l’on puisse trouver sur le marché immobilier berruyer. Pour autant, certains logements de grand standing peuvent dépasser la barre des 2 000 euros le mètres carré. Les quartiers Marroniers et Gionne, ainsi que les rues Diderot et Charlet, sont les lieux les plus attractifs. « Récemment j’ai aidé un jeune couple à acquérir une maison de ville de 110 mètres carrés dans le sud de Bourges. Au départ la maison était au prix de 160 000 euros net vendeur. Elle s’est finalement vendu 140 000 euros », affirme Valérie Lepointe. Preuve qu’à 1 400 euros du mètre carré, il est toujours possible de faire de bonnes affaires à Bourges.

Darius Kachani