BFM Immo

L'UNPI pointe l'inefficacité de l'encadrement des loyers

BFM Immo
L'encadrement des loyers, qui sera étendu à Lille en février 2017, est loin de faire l'unanimité. Dans un communiqué, l’UNPI Nord-de-France associée aux professionnels de l’immobilier, l’UNIS et la FNAIM, ont pointé "l'inefficacité" du dispositif qui fait fuir les investisseurs, craignant par ailleurs une réduction brutale du parc locatif privé.

L'association de défense et d'information des propriétaires immobiliers a annoncé qu’une demande de suspension de l’arrêté préfectoral visant l’encadrement des loyers dans l'agglomération lilloise avait été déposée en référé, en plus des deux procédures de contestation en cours sur le fond.

L'UNPI conteste en outre la mise en place d'une telle mesure, d'autant que "84% des loyers actuels à Lille sont au prix de marché et en phase avec le loyer médian défini. Les bailleurs privés qui connaissent bien leur marché sont donc raisonnables et n’ont ni besoin d’observatoire, ni d’encadrement", estime l'association. "Il faut augmenter l’offre locative et non contraindre en réglementant", ajoute-t-elle.

À Paris, où les loyers sont encadrés depuis août 2015, les abus persistent. Selon une étude, près d'un propriétaire bailleur sur deux loue encore trop cher dans la capitale lorsqu'il se dispense des services d'un agent immobilier.

BFM Immo