BFM Immo

Des tarifs toujours élevés à Reims

A Reims, les tarifs sont toujours elevés

A Reims, les tarifs sont toujours elevés - Wikimedia Commons

La baisse des prix ne se fait pas ressentir dans la sous-préfecture de la Marne, ce qui rend la situation difficile pour les acheteurs.

Toujours très demandé, le cœur de la ville continue d’afficher des tarifs élevés. Le centre et le Bouchon, dans le périmètre comprenant le quartier de la Gare, Saint-Denis, le cours Langlet, la place d’Erlon, l’Hôtel de ville et le secteur de la cathédrale « pratiquent des prix encore élevés » indique Dominique Lambert, responsable de l’agence Solvimmo à Reims.

Situation « tendue »

Le professionnel constate également que « les acheteurs ont du mal à baisser leurs prix, ce qui rallonge les délais de vente et augmente le nombre de biens sur le marché », et rend la situation « tendue » dans la ville. Malgré tout, « les bons produits anciens sans travaux à prévoir se vendent entre 2 300 et 2 900 euros du mètre carré », précise-t-il. Avant d’ajouter qu’en périphérie, les prix tournent en moyenne « entre 1 800 et 2 500 euros du mètre carré ». Autres quartiers demeurant des valeurs sûres et ayant peu baissé en terme de prix : Cormontreuil, au sud de l’agglomération, et Clermarets, au nord de la gare.

Dans les quartiers périphériques nord comme à la Neuvillette, « les prix s’inscrivent dans une fourchette nettement plus basse, comprise entre 1 200 et 1 400 € le m² », note marché-immo, le site du crédit foncier. Dans la ville, les prix se situent en moyenne à 2070€/m² selon le dernier relevé des notaires de la région. L'agent immobilier note également la forte présence des primo-accédant « surtout dans les petites surfaces, du studio au T2 ».

Quelques exemples de transactions :

  • -Appartement de 78 m² quartier Saint-Rémi : 170 000€ FAI
  • -Appartement de 60 m² quartier Saint-André : 169 000€ FAI
  • -Appartement de 100m² quartier Dauphinot : 180 000€ FAI
Sacha Mauratille