BFM Immo

Livret A : Lienemann demande des comptes à Hollande

fzrefzefz

fzrefzefz - dr

Marie-Noëlle Lienemann est montée au créneau mardi pour rappeler à François Hollande sa promesse de campagne sur le doublement du plafond du livret A, et demander une baisse de la rémunération des banques sur les sommes collectées.

Dans un communiqué, la sénatrice de Paris, ancienne ministre du Logement de Pierre Bérégovoy et Lionel Jospin, estime que la mesure est « indispensable à la réalisation de 150 000 logements sociaux par an » visée par le gouvernement. « Il est urgent de dégager immédiatement des fonds disponibles important pour stimuler la relance de la construction de logements HLM », ajoute-t-elle.

« Non » au lobby des banques

Alors que des rumeurs de presse ont récemment évoqué la possibilité d’un relèvement en deux temps sous la pression des banques, Madame Lienemann rappelle que « l’agenda du changement pour la première année du quinquennat », précisait que le doublement devait intervenir « entre le 6 mai 2012 et le 29 juin 2012 ».

Sur la question de la « la pression du secteur financier et des lobbies bancaires », elle note que « les banques ont largement bénéficié de la banalisation de la collecte du livret A puisque ce ne sont que 65 % des dépôts qui remontent à la Caisse des dépôts et consignations sans prouver que les sommes restantes ont été utilisées vers le financement des PME comme le prévoit la législation ». Au passage, l’ancienne ministre « souhaite qu’un bilan de l’usage de ces fonds soit transmis au Parlement », et demande « un réexamen à la baisse de la rémunération des banques qui touchent 0,5 % des sommes collectées sur les livrets A au titre des frais qu’elles engagent pour cette mission, et qui pèse sur le taux des prêts au logement social ».

François Alexandre