BFM Immo

Le promoteur Promeo victime d’un attentat en Corse

Anghjone, en Haute-Corse

Anghjone, en Haute-Corse - Google View

Un attentat commis mercredi contre un complexe touristique appartenant au promoteur Promeo, en Haute-Corse, a provoqué « des dégâts considérables », selon le procureur de la république de Bastia que cite L’Express. Il n'y a pas de blessés.

Selon le magazine, « le bâtiment des services d'accueil et la villa du directeur ont été détruits. Il n'y a pas eu de blessés et l'attentat n'a pas été revendiqué ». Un commando armé « de dix à quinze personnes encagoulées » s'est introduit dans ce village de vacances en bord de mer situé au lieu-dit l'Anghjone, à 30 km au sud de Bastia, a neutralisé une douzaine de personnes sur place, et activé des charges explosives, précise le magazine d'information. Le parquet de la section anti-terroriste de Paris a été saisi de l'affaire.

Plastiqué pour avoir défiscalisé ?

Le 13 novembre dernier, les militants nationalistes avaient dénoncé devant l’Assemblée de Corse « une opération de spéculation immobilière réalisée par Promeo, qui a acheté ce centre il y a trois ans ». Un collectif de défense de l’environnement accuse Promeo « d'avoir acquis le site pour trois millions d'euros et d'y avoir effectué pour 1,5 million d'euros de travaux sommaires dans le but de revendre l'ensemble le plus vite possible, en profitant de la loi de défiscalisation Bouvard, pour 33 millions d'euros », conclut L’Express. A suivre…

Léo Monégier