BFM Immo

Quand le report des Jeux olympiques de Tokyo vire au cauchemar immobilier

Le village olympique à Tokyo

Le village olympique à Tokyo - CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Les installations devaient servir de logements après les JO. Mais comme ceux-ci ont été reportés, les propriétaires sont lésés.

Une vingtaine d'acheteurs qui attendaient de prendre possession de leurs appartements après le démantèlement du Village olympique à Tokyo ont entamé une procédure judiciaire lundi, demandant des compensations liées au report des Jeux, a annoncé leur avocat.

Les installations, conçues pour accueillir plus de 10.000 sportifs et officiels au Village olympique, doivent être converties après les Jeux en milliers d'appartements avec vue imprenable sur la capitale japonaise, dont certains étaient évalués à 170 millions de yens (1,34 million d'euros).

Environ 900 d'entre eux avaient déjà été vendus avant le report des Jeux de juillet 2020 à juillet 2021 en raison de la pandémie de Covid-19, obligeant les nouveaux propriétaires à retarder leur emménagement d'au moins un an. Au total, 24 acheteurs ont sollicité l'arbitrage du Tribunal de première instance de Tokyo en demandant une indemnisation à 10 promoteurs immobiliers, parmi lesquels Mitsui Fudosan, sans fixer de montant.

20 tours le long de la baie de Tokyo

"Nous avons demandé à engager des discussions, mais ils ont répondu que ce n'était pas nécessaire", a déclaré leur avocat Hironobu Todoroki à l'AFP. "En raison du report, les enfants de certains acheteurs seront obligés de changer d'école lorsqu'ils pourront enfin emménager dans leur nouvel appartement", a ajouté M. Todoroki.

"Beaucoup ont également vendu leur ancien appartement pour contracter un prêt afin de financer le nouveau", a dit l'avocat, précisant que les acheteurs pourraient engager des poursuites judiciaires formelles si les entreprises refusent de discuter. Aucun promoteur n'a fait de commentaires dans l'immédiat.

Le projet compte plus de 20 tours le long de la baie de Tokyo. Le terrain de 18 hectares doit également inclure des écoles, un terrain de jeux, une piscine et un gymnase. Le gouvernement japonais, les organisateurs de Tokyo-2020 et le Comité international olympique assurent que les Jeux pourront se dérouler en toute sécurité cet été, malgré des doutes sur le sort de l'événement alors que la pandémie continue de faire des ravages à travers le monde.

(Avec AFP)

BFM Immo