BFM Immo

L'immobilier britannique bientôt inaccessible aux primo-accédants ?

L'immobilier britannique de plus en plus inaccessible

L'immobilier britannique de plus en plus inaccessible - dr

Une étude de la National Housing Federation (NHF) montre qu’un ménage qui achète son premier logement dispose en moyenne d’un apport de 30 000 livres sterling (37 710 €), soit près de dix fois plus qu’au début des années 1980. Dans le même temps, le salaire moyen des primo-accédants n’a été multiplié par 1,8, passant en un peu plus de trente ans de 20 000 à 36 500 livres. Ces chiffres, précise le NHF, sont ajustés de l’inflation.

Pour accéder à la propriété, un ménage doit aujourd’hui emprunter l’équivalent de 3,4 fois ses revenus annuels, et les deux tiers d’entre eux reçoivent un soutien financier de leurs parents – « un chiffre qui a doublé au cours des cinq dernières années », précise la confédération.

Lire aussi : L'immobilier britannique donne-t-il des signes de faiblesse ? >>

E. S.