BFM Immo

Immobilier : Pékin veut enrayer la spéculation

-

- - dr

Le gouvernement chinois craint la spéculation immobilière.

Inquiet de l’envolée soudaine du prix au mètre carré dans plusieurs villes de la côte est, Pékin cherche en effet à calmer certains enthousiasmes, indique le journal Les Echos.

Les particuliers propriétaires d’appartements ou de maisons devront en effet conserver leur bien au moins cinq années avant de la remettre sur le marché s’ils veulent profiter d’une exemption de la taxe sur la vente d’immobilier. L’exemption de cette taxe de 5,5 % n’était possible qu’au bout de deux années auparavant.

« Le gouvernement se retrouve clairement face à un dilemme. Il veut réagir à la hausse des prix de l’immobilier et aux inquiétudes sur la constitution d’une bulle, mais n’ose toutefois pas prendre des mesures trop radicales de peur de trop effrayer le marché » explique Clement Luk, expert de Centaline Property Agency dans les colonnes du quotidien économique.

B.O.

BFM Immo