BFM Immo

Hikari, le plus écolo des ensembles immobiliers lyonnais

Les trois bâtiments lyonnais de l'ensemble Hikari

Les trois bâtiments lyonnais de l'ensemble Hikari - Baptiste Lobjoy - Cabinet d'architecture Kengo Kuma

Au sein de l'écoquartier de Confluence, en plein développement, la ville de Lyon vient d'inaugurer un ensemble immobilier inédit qui produit plus d'énergie qu'il n'en consomme.

Lumière, transparence et… économies d’énergies. Telles sont les contraintes que s’est fixé Kengo Kuma pour la réalisation des 12.800 mètres carrés de l’ensemble immobilier Hikari. Plus connu en France pour avoir signé des bâtiments culturels, comme celui du fonds régional d’art contemporain de Provence-Alpes-Côte d’Azur ou encore le nouveau conservatoire de musique et de danse d’Aix-en-Provence, l’architecte japonais a, cette fois, livré dans la capitale des Gaules 32 logements, 4 villas en duplex et 8.500 mètres carrés de commerces et bureaux.

Signe particulier de ces immeubles, ils sont "à énergie positive". C’est-à-dire qu’ils produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment. L’ensemble a été créé pour consommer 1.500 MWh d’énergie primaire (entre 50 à 60% de moins que ce qu’impose la réglementation thermique actuelle). La réussite de ce défi relève d’une étroite collaboration entre l’architecte, le constructeur (Bouygues Immobilier), le Nedo (l’Agence de l’environnement au Japon) et Toshiba pour la partie domotique. Ainsi, les toits des bâtiments – et certaines façades – ont été recouverts de panneaux photovoltaïques, la géothermie assure la production de chaleur et de froid et l’éclairage à leds a été généralisé. Pour pallier tout risque de blackout électrique, une centrale fonctionnant à l’huile de colza ainsi qu’une chaudière a gaz ont tout de même été installées.

333 bâtiments à énergie positive en France

Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), l’ensemble Hikari est unique en son genre car il mêle bureaux, commerces et habitations. Pourtant, l’organisme recense 333 bâtiments "à énergie positive" en service ou sur le point d'être livrés en France. Avec beaucoup de maisons individuelles et d'écoles. De plus en plus de bureaux. L’engouement pour ces constructions plus respectueuses de l’environnement s’explique selon l’Agence par des "arguments marketing" mais aussi par une "prise de conscience" des groupes de BTP confrontés à un durcissement des normes et de la législation.

En charge de l'aménagement de cet écoquartier Confluence, Benoît Bardet se veut, lui, plus optimiste. Auprès de l'AFP il déclare espérer "qu'un certain nombre d'innovations développées par Hikari" devienne la norme dans les années futures.

Qualite-Logement.org