BFM Immo

Vers une probable remontée des taux immobiliers en 2022

Après des années de baisse et des niveaux exceptionnellement bas, les taux immobiliers commencent à remonter. Une hausse pour l'heure limitée, mais qui risque de se poursuivre l'année prochaine.

Les taux immobiliers sont au plancher. Après plusieurs années à des niveaux extrêmement bas au profit des emprunteurs, une hausse des taux d'intérêt est à craindre pour l'année prochaine. Si elle s'annonce légère, cette hausse n'en est pas moins déjà perceptible, comme l'explique Sandrine Allonier.

"Nous allons effectivement vers une augmentation des taux", résume la directrice des études de Vousfinancer ce mercredi dans l'émission BFM Bourse présentée par Guillaume Sommerer.

Courbe de l'évolution des taux depuis 2001, selon l'Observatoire Crédit Logement/CSA.
Courbe de l'évolution des taux depuis 2001, selon l'Observatoire Crédit Logement/CSA. © Crédit Logement/CSA

Une hausse progressive depuis octobre

"Nous avons constaté un début de progression au mois d'octobre qui s'est amplifiée au mois de novembre avec des taux affichés remontés par les banques de 1/4 de point. En décembre, nous attendons un peu de voir ce que vont faire les banques, mais nous avons déjà reçu deux barèmes à la hausse", constate la porte-parole du courtier en crédit.

Pour 2022, "les banques ont des objectifs de crédits élevés, comme en 2021. Plus que jamais, à un moment où il y a beaucoup de liquidités dans l'économie, les banques doivent prêter", rappelle Sandrine Allonier.

>> Crédit immobilier : simuler le rachat de vos emprunts

Quel impact pour les emprunteurs ?

"Si remontée des taux il y a effectivement, elle pourrait être de l'ordre d'un quart de point ce qui n'est pas de nature à avoir trop d'impact pour les emprunteurs. Par exemple pour un crédit de 200.000 euros sur 20 ans, une telle hausse représente 25 euros de plus par mois, que l'on peut économiser sur l'assurance", explique Sandrine Allonier.

En effet, le taux d'endettement - qui sert de base pour la capacité d'emprunt - est calculé assurance incluse. Bien que les banques proposent des assurances groupe, dont la cotisation est souvent plus chère, les emprunteurs ont la possibilité de faire une délégation d'assurance (loi Lagarde) pour réduire le coût de l'assurance et donc leur taux d'endettement. Une solution pour certains profils limités par la règle de 35% de taux d'endettement.

De plus, la réforme sur la résiliation infra-annuelle, qui doit être encore être examinée par le Sénat, devrait permettre aux emprunteurs de faire des économies importantes sur leur assurance, et ce, à tout moment après la souscription du crédit. Cette mesure réduirait le coût de leur crédit de pluseurs dizaines d'euros par mois. Des économies qui peuvent alors être investies dans un autre projet.

Comment obtenir un taux immobilier plus avantageux ?

En comparant les propositions des banques, et en négociant avec le banquier, les emprunteurs peuvent bénéficier de conditions attractives, surtout lorsqu'ils ont un bon dossier, comme de hauts revenus ou un apport élevé.

Marion Marten-Pérolin