BFM Immo

Taux immobiliers : Ni hausse ni baisse, pour le moment...

Hausse, stabilité ou baisse... Quel scénario pour le mois de septembre ?

Hausse, stabilité ou baisse... Quel scénario pour le mois de septembre ? - dr

C’est le calme plat sur le front des taux immobiliers, inchangés depuis un mois et demi. Pour le mois de septembre, toutes les options restent possibles…

Empruntis.com confirme la stabilisation des taux immobiliers. Selon le dernier baromètre du courtier en crédit, les partenaires bancaires du groupe proposent, en moyenne, un taux de 4,05 % aux emprunteurs qui s’endettent sur une durée de 15 ans. Un crédit de 20 ans est assorti, en moyenne toujours, d’un taux de 4,30 %. Soit, dans les deux cas, des niveaux inchangés depuis le début du mois de juin.

Marges intéressantes

Conforme aux prévisions de la plupart des professionnels du secteur, cette absence de mouvement pourrait laisser place à une baisse des barèmes dès la rentrée de septembre, si les banques décident de répercuter la « chute impressionnante des taux directeurs », pronostique Maël Bernier, porte-parole d’Empruntis. Il faut dire que l’OAT de référence 10 ans, dont les variations influencent « quasi-directement » les taux fixes des emprunts immobiliers, est passée en moins d’un mois de 3,27 à 2,92 %, « sous la barre psychologique des 3 % », poursuit le courtier. A ce stade cependant, aucune certitude n’est encore acquise. « Quelle sera l’attitude des banques si la tempête financière qui secoue les marchés s’aggrave ? », reprend Maël Bernier. « Ne vont-elles pas préférer garder des marges intéressantes et ainsi augmenter leurs fonds propres ? ». Dans ce cas, non seulement les banques pourraient ne pas abaisser leurs taux, mais il n’est pas exclu qu’elles les augmentent à nouveau…

François Alexandre