BFM Immo

Des hausses de taux mineures à signaler en cette rentrée

Le courtier en crédit Empruntis a publié son nouveau baromètre des taux en régions

Le courtier en crédit Empruntis a publié son nouveau baromètre des taux en régions - dr

Empruntis a fait le point sur l'évolution des taux du crédit en cette rentrée de septembre. Pas de grand changement à signaler, même si certaines banques ne se sont pas privées...

Les derniers baromètres régionaux publiés hier par Empruntis font état d’une relative stabilité des taux du crédit immobilier en cette rentrée de septembre, confirmant l'essoufflement du mouvement haussier observé en août par d’autres experts du secteur.

"Peu de mouvement à signaler, sur une période traditionnellement baissière", a indiqué le courtier dans une étude parue ce mardi.

Sur les 42 taux enregistrés dans 7 régions et sur 6 durées différentes, la filiale du groupe Covéa comptabilise seulement 8 taux moyens à la baisse, 16 taux inchangés et 18 hausses.

Cependant, "ces hausses sont mineures, de l’ordre de 0,05 point à 0,10 point en moyenne", a constaté le spécialiste.

En Ile-de-France, les taux* à 25 et 30 ans ont augmenté à respectivement 2,85% et 3,65%. Dans la région Ouest, seuls les prêts à 7, 10, 25 et 30 ont progressé. A contrario, le 20 ans n'a pas connu de hausse, et ce dans les 7 régions étudiées.

Baisse du pouvoir d'achat mais...

Au-delà des taux, Empruntis souligne que les banques sont désormais plus sélectives. Elles créent des barèmes premium pour attirer des profils haut de gamme, quand d’autres établissements, au contraire, baissent leurs taux pour conquérir de nouveaux clients. "Ils profitent ainsi de la baisse de compétitivité d’autres établissements plus sélectifs, ayant atteint leurs objectifs".

Quoi qu’il en soit, les trois mois de remontée des taux ne sont pas sans conséquences sur les ménages français, dont le pouvoir d’achat a été réduit en moyenne de 2%. Et si l’impact est plus ou moins sévère selon les régions, la légère hausse des prix de l’immobilier "pourrait venir grever le budget des candidats à l’achat", prévient le professionnel.

Mais pour ceux qui s’interrogent entre acheter et louer, il ne faut pas oublier les fondamentaux, rappelle le courtier.

En effet, les conditions pour acheter un bien dans le but de sécuriser sa situation et celle de son foyer sont "extrêmement favorables", conclut Empruntis.

* Taux relevés le 15/09/2015. Évolution par rapport au 17/08/2015. Les taux indiqués s’entendent hors assurances, selon le profil et le besoin.

Comparez gratuitement les offres de crédit de plus de 100 banques

Julien Mouret