BFM Immo

Crédit immobilier : moins de primo-accédants et d'investisseurs à la fin de l'année

Les primo-accédants et les investisseurs se font plus rares fin 2015

Les primo-accédants et les investisseurs se font plus rares fin 2015 - Fotolia

Peu de mouvement en fin d'année : le marché du crédit reste tiré par les résidences principales, selon le courtier en crédit Cafpi. Mais celles-ci sont de moins en moins achetées par de jeunes acheteurs ou des ménages modestes, tandis que d côté de la résidence secondaire, les investisseurs se mettent en "stand by".

Le marché de la résidence principale reste à l'honneur cet hiver. Selon Cafpi, celui-ci représente 87% de l'activité du crédit, tandis que l'investissement locatif et la résidence secondaire restent très minoritaires (respectivement 11 et 2% du marché). "Avec leurs opérations de vente suivie d’un rachat, les accédants restent le moteur du marché immobilier résidentiel", estime le courtier en crédit. Bénéficiant de taux d'intérêts encore légèrement orientés à la baisse, ils empruntaient 182.581 euros sur 194 mois en novembre, soit à peine plus de 16 ans. Leur acquisition, principalement tournée vers l’ancien (à 93,15%), représentait le mois dernier 3,43 années de revenus.

Près de 5 années de revenus pour les primo-accédants

A l'inverse, les primo-accédants ("premiers acheteurs") sont à la peine en cette fin d'année. Si leur nombre tend à se contracter, cela n'a "rien d’étonnant si l’on considère l’effort qu’ils doivent consentir pour devenir propriétaires, estime Cafpi. Pour eux, en effet, l’achat représente quasiment 5 années de revenus (4,98 exactement). Ils empruntaient en moyenne en novembre, 180 580 euros sur une durée de 238 mois, soit quasiment 20 ans".

Quant aux investisseurs, qui étaient revenus sur le marché début 2015 grâce à l'ouverture du dispositif Pinel, leur nombre tend aussi à diminuer aujourd'hui : "l’été a freiné l’élan et, depuis, l’achat pour louer se fait discret", et surtout dans le neuf, d’après les professionnels audités par Cafpi. La motivation reviendra-t-elle avec la nouvelle année ?

Comparez gratuitement les offres de crédit de plus de 100 banques

Léo Monégier