BFM Immo

Logement neuf: le nombre de permis de construire continue de chuter

Logement: la baisse des permis se confirmait en octobre, avant le reconfinement

Logement: la baisse des permis se confirmait en octobre, avant le reconfinement - Guillaume Souvant - AFP

Entre août et octobre, le nombre de mise en chantier a augmenté. En revanche, les permis de construire, qui permettent d'évaluer le niveau futur de la construction, ont vu leur nombre baisser.

Le mois d'octobre, conclu par un reconfinement général, n'a guère changé les tendances pour le logement neuf français avec un léger rebond des mises en chantier mais une déprime persistante des permis de construire, montrent les chiffres officiels.

Entre août et octobre, 93.100 logements ont été commencés, soit une progression de 3,8% par rapport à la même époque de l'an dernier, selon le ministère de la Transition écologique, dont dépend le Logement. Mais les permis de construire, qui permettent d'évaluer le niveau futur de la construction, ont vu leur nombre baisser de 9% en un an, à 102.900. Ces deux évolutions confirment celles observées un mois plus tôt, pour la période comprise entre juillet et septembre. Déjà, un léger rebond des mises en chantier avait accompagné une déprime persistante des permis.

>> Téléchargez le guide Loi Pinel de la rédaction de BFM Immo

Effondrement lors du deuxième trimestre

Le logement neuf peine donc à se redresser après un effondrement lors du deuxième trimestre, marqué par un strict confinement décrété par les autorités contre la propagation du coronavirus. A l'époque, les mises en chantier, qui indiquent quels logements ont concrètement commencé à être construits, avaient vu leur nombre reculer de près d'un quart. Quant aux permis de construire, leur quantité avait chuté de près de moitié.

La situation ne s'est donc pas retournée pleinement dans les mois qui ont suivi, malgré un déconfinement général. Et les chiffres d'octobre ne prennent quasiment pas en compte le nouveau confinement, instauré à la toute fin de ce mois-là et destiné à durer presque jusqu'à la fin de l'année. Sur l'ensemble des douze mois écoulés à fin octobre, le nombre de mises en chantier recule en effet de plus de 5% et celui des permis de plus de 12%.

Avec AFP

D. L.