BFM Immo

Mais c’est où ?

BFM Immo
Faute de vouloir et pouvoir donner l’adresse précise du bien à vendre, les agents immobiliers prennent le risque de passer à côté des fonctionnalités les plus intéressantes d’Internet et donc de voir leur part de marché reculer encore plus au profit des particuliers.

Tout le monde connaît le vieux dicton qui veut que dans l’immobilier, le plus important c’est : 1 l’emplacement ; 2 l’emplacement ; 3 l’emplacement ! C’est en tout cas vrai pour celui qui cherche à se loger pour qui l’adresse du bien est un critère clé de la décision d’achat.

L’adresse, une question tabou.

Les agents immobiliers refusent de communiquer sur l’adresse des biens qu’ils vendent. Ils le justifient par la crainte de voir un client, ou un confrère, contacter directement le vendeur et donc de voir leur commission s’envoler faute d’avoir réussi à la protéger par un mandat exclusif. Il suffit de voir leurs réactions quand on évoque le sujet pour comprendre à quel point il est sensible. La possibilité pour les agents immobiliers de donner l’adresse des biens reste aujourd’hui une chimère. Pourtant c’est possible dans beaucoup de cas : Location et location saisonnière, immobilier neuf, mandat exclusif, et vente directe par le propriétaire. Demain peut-être, les annonces sans adresse seront minoritaires.

La géo localisation fonction majeure d’Internet.

Les fonctions les plus intéressantes du web s’appuient sur l’adresse précise du bien, comme le montrent les exemples suivants. L’adresse permet de connaître les services proches (transports, commerces, écoles,…) avec Google Maps ou, plus riche, avec Immoplazza. Meilleursagents.com propose des évaluations immobilières immeuble par immeuble. StreetView permet de visiter le quartier comme le ferait un piéton. On peut interroger les habitants de l’immeuble sur sa qualité et sur les relations dans la copropriété grâce à un réseau de proximité comme ma-residence.fr. Enfin, une vraie visite virtuelle doit comporter des vues de la façade de l’immeuble ou de la maison, donc permettre de la reconnaître et de trouver son adresse.

Les amateurs plus pro que les pro ?

Toutes ces fonctions se mettent en place et l’on va comprendre rapidement leur puissance pour accélérer la vente des biens. Les particuliers, et certains vendeurs comprennent et maîtrisent bien Internet, seront-ils les premiers à en tirer profit ? On voir déjà des annonces sur le site pap.fr qui comportent un lien vers un blog dédié extrêmement convaincant. Mieux, ou pire, arrivent aujourd’hui sur Internet des sites qui proposent d’aider les particuliers à diffuser leur bien sur la toile, et, dans ce cas, le vendeur peut communiquer sur son adresse.

La situation va vite être paradoxale, les annonces immobilières des particuliers seront beaucoup plus pro que celles des professionnels.

Hervé Parent