BFM Immo

Livret A : pourquoi il peut être intéressant de réinjecter de l'épargne dans son prêt immobilier

BFM Immo
Alors que les taux de crédit immobilier remontent légèrement, le taux du Livret A, considéré comme l’un des placements financiers préférés des Français, baisse… Il est passé à 0,75% le 1er août contre 1 % auparavant. Dans ce contexte, on peut s’interroger sur la pertinence de maintenir son épargne sur ce type de livret, lors que d’autres alternatives existent.

Si le livret A reste un produit d’épargne très apprécié des Français, et utile pour l’économie, d’un point de vue financier, on peut s’interroger sa rentabilité à un tel niveau de rémunération. D’ailleurs, depuis août 2014, les retraits effectués sur les livrets A sont ainsi presque chaque mois supérieurs aux dépôts, la décollecte nette atteignant 2,32 milliards d'euros sur les 5 premiers mois de l’année.

Dans ce contexte, il peut être intéressant pour les emprunteurs de mobiliser une partie de leur épargne (hors épargne de précaution) pour rembourser plus rapidement leur prêt immobilier, plutôt que de la placer à 0,75%. Pour cela, trois options s’offrent aux emprunteurs : augmenter leurs mensualités de crédit sur une période donnée pour diminuer la durée du prêt, rembourser par anticipation une partie de leur prêt, avec l’accord de sa banque, ou lors d’une renégociation de prêt, injecter de l’épargne pour réduire la durée du prêt.

Les Français qui ont actuellement un crédit immobilier, l’ont pour la plupart souscrit à un taux supérieur à ceux que l’on connait actuellement, et supérieur également à la rémunération du livret A. Dans ces conditions, augmenter sa mensualité de prêt, même temporairement, ou effectuer un remboursement anticipé, est la meilleure façon de placer son argent, celle qui va apporter la meilleure rentabilité, surtout pour ceux qui ont souscrit des prêts à 3% ou plus… Pour ceux qui souhaitent encore renégocier leur crédit, injecter une partie de cette épargne permet de maximiser l’économie générée par l’opération en diminuant davantage la durée du prêt et donc le taux du nouveau crédit.

Ainsi, mettre actuellement deux cent euros par mois sur un livret A rémunéré à 0,75% va générer au bout de 5 ans 273 € d’intérêts … Alors que faire le choix d’augmenter sa mensualité de prêt de deux cents euros, dans l’hypothèse où l’on a un crédit de 200.000 € sur 20 ans souscrit en aout 2014 à 3%, permet de générer 7.268 € d’économies sur le coût total du crédit au bout de 5 ans !

La plupart des crédits souscrits ces dernières années sont modulables, c’est-à-dire qu’ils permettent au bout d’un ou deux ans d’augmenter sa mensualité jusqu’à 30% ou d’effectuer des remboursements anticipés de façon exceptionnelle, et souvent sans frais… C’est une vraie souplesse avec des économies substantielles à la clé !

Sandrine Allonier