BFM Immo

Le compromis peut-il remplacer le mandat de l'agent immobilier ?

BFM Immo
L'hypothèse est la suivante : un agent immobilier a agi en qualité d'intermédiaire entre un vendeur et l'acheteur, mais sans disposer d'un mandat préalable.

On sait que le mandat préalable à toute diligence de l'agent immobilier et une obligation prévue par la loi du 2 janvier 1970 et à défaut de mandat, l'agent immobilier ne pourra pas prétendre au paiement d'une commission.

Cependant, le compromis qui a été passé entre les parties fait allusion à la commission de l'agent et prévoit par exemple qu'il sera versé par l'acheteur en précisant le montant de la commission.

Peut-on considérer que dans ce cas, l'agent immobilier a droit à cette commission, nonobstant l'absence de mandat préalable ?

Depuis 1978, la Cour de Cassation juge que ce n'est pas le cas et que l'agent ne peut prétendre au paiement d'une commission malgré ce que le compromis peut avoir prévu à cet égard.

Une fois de plus, la nécessité de disposer d'un mandat apparaît comme un principe qu'aucun agent immobilier ne doit ignorer.

Christophe Buffet