BFM Business

Ruée sur les appareils à raclette (en attendant les crêpes)

Les ventes d'appareils à raclette se sont envolées cet hiver.

Les ventes d'appareils à raclette se sont envolées cet hiver. - Shutterstock - beats1

Dopées par le confinement et le couvre-feu, les ventes d'appareils à raclette s'envolent depuis le début de l'hiver.

La raclette, valeur refuge face à la crise. Plus forte que la fondue, le mont-d'or et l'aligot, la raclette reste la star de l'hiver, dopée par le confinement et le couvre-feu: depuis la fin des beaux jours, les Français se ruent sur les appareils à raclette.

Des hausses des ventes de 100 à 300%

L'appétit tricolore pour le fromage suisse n'est pas nouveau – pas moins de 65.000 tonnes de fromage s'écoulent chaque année dans l'Hexagone – mais la saison est particulièrement exceptionnelle. Dans les magasins Fnac-Darty, les ventes d'appareils ont grimpé de plus de 300% en novembre, et de 100 à 200% au même moment du côté de Boulanger.

Du côté du spécialiste tricolore Tefal, l'engouement au printemps pour ses barbecues a donné le ton: la tendance est aux produits conviviaux et familiaux. La marque, propriété du groupe Seb, a commencé au début de l'été, comme chaque année, à produire ses appareils à raclette.

Nous avions fait des prévisions de production très prudentes, car nous ne savions pas comment les consommateurs allaient réagir en cette période très particulière. Finalement, nous avons dépassé de 25% ces prévisions de production", assure Jérôme Zion, directeur de l'usine de Marigny, en Haute-Savoie.

Pour répondre à la demande, le site savoyard a accéléré ses cadences. Sur les quatre lignes de production destinées aux appareils à raclette – qui représentent 40% des appareils 'conviviaux' vendus par Tefal – deux équipes se succèdent chaque jour, contre une seule habituellement, et l'entreprise a fait appel à des travailleurs intérimaires.

Toute la production était à flux tirés car nous avions fait assez peu de stocks. Il n'y a jamais eu autant de volatilité au niveau de la demande, et nous ne voulions pas nous retrouver avec des produits que nous n'aurions pas pu écouler", explique Jérôme Zion.

En attendant les crêpes

Mais pas de panique: aucune pénurie ne s'annonce à l'horizon. L'usine fonctionne sur ces productions saisonnières – le fromage fondu pour l'hiver, les viandes grillées pour l'été – et la raclette est un marché mature en France. Les Français en engloutissent environ 1 kg par personne chaque année.

Avec le risque d'un marché qui sature? Design retouché, coupelles plus profondes, appareils pour 10 personnes: pour encourager les consommateurs à remplacer régulièrement leurs appareils, Tefal mise sur ces petits changements pour s'assurer que les ventes restent stables.

En attendant, la raclette a déjà une rivale qui s'annonce. En prévision de la Chandeleur, l'usine ne ralentit pas la cadence pour assurer la production des crêpières, future succès de l'année 2021 selon Tefal: "Nous fonctionnons toujours en deux équipes quotidiennes pour assurer la production des appareils à crêpes, précise Jérôme Zion. On ne le faisait jamais en janvier".

Jérémy Bruno