BFM Business

Plan de relance européen: 30% des 750 milliards d'euros seront levés en obligations vertes

La présidente de la Commission européenne Ursula Von Der Leyen s'exprime devant les députés européens le 16 septembre 2020 à Bruxelles

La présidente de la Commission européenne Ursula Von Der Leyen s'exprime devant les députés européens le 16 septembre 2020 à Bruxelles - OLIVIER HOSLET © 2019 AFP

"Nous sommes les leaders mondiaux de la finance verte et le plus grand émetteur d'obligations vertes dans le monde" s'est félicitée la présidente de la Commission européenne Ursula Von Der Leyen devant le Parlement européen.

Le plan de relance européen post-Covid de 750 milliards d'euros, sur lequel les Etats membres s'étaient entendus en juillet, sera financé à 30% par des obligations vertes, a annoncé mercredi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

"Nous sommes les leaders mondiaux de la finance verte et le plus grand émetteur d'obligations vertes dans le monde. Nous faisons oeuvre de pionnier en élaborant une norme de l'UE solide en matière d'obligations vertes", a-t-elle affirmé dans son premier discours sur l'état de l'Union devant le Parlement européen.

Objectifs relevés

Devant les eurodéputés, Ursula von der Leyen, qui a fait du Green Deal un pilier de son mandat, a par ailleurs annoncé qu'elle entendait rehausser l'objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre de l'UE pour 2030, actuellement fixé à -40% par rapport au niveau de 1990, à -55%.

Ce relèvement, qui aurait d'importantes conséquences pour les secteurs de l'énergie, des transports ou de l'agriculture, "est trop important pour certains et insuffisant pour d'autres", a reconnu Ursula von der Leyen. Mais "notre économie et notre industrie peuvent y faire face", a-t-elle assuré dans ce discours, un rituel de la vie bruxelloise.

T.L avec AFP