BFM Patrimoine

Pourboires: ce qu'il faut savoir quand vous n'êtes pas en France

-

- - Pierre Verdy - AFP

A l'étranger, on ne récompense pas toujours un serveur zélé ou un chauffeur de taxi aimable en laissant quelques pièces. Chaque pays a ses règles en la matière. A lire absolument si vous ne voulez pas passer pour un goujat.

L'objectif du pourboire est de montrer à une personne, qu'il s'agisse d'un serveur de restaurant, d'un garçon d'étage dans un palace ou encore d'un chauffeur de taxi, que vous avez apprécié la qualité de son service et son aide. Même si ce geste part d'un bon sentiment, il peut au final froisser son bénéficiaire. Car on ne donne pas de la même manière et pas forcément le même montant selon les pays où l'on passe ses vacances. Voici les principales us et coutume en matière de pourboire, selon une étude réalisée par la société de change Travelex.

>Comment donner:

Pas besoin d'aller loin pour être confronté à des différences culturelles frappantes. Si vous avez l'habitude de laisser sur la table d'un café quelques pièces pour remercier le serveur, sachez que cette pratique est de très mauvais goût en Allemagne. Outre-Rhin, on assume clairement son geste en précisant oralement au serveur le montant qu'on lui laisse, par exemple au moment où il s'apprête à vous rendre la monnaie. Au Canada, si vous n'êtes pas satisfait du repas que l'on vous a servi, plutôt que de refuser de donner un pourboire, privilégiez le dialogue. Et demander à parler au gérant "avec un peu de chance, vous obtiendrez un repas gratuit ou bien un rabais" conseille Travelex.

Si vous souhaitez donner un pourboire au personnel de l'hôtel, mieux vaut le faire à votre arrivée si vous êtes aux Emirats arabes unis et en Egypte par exemple, vous serez assuré d'avoir un personnel à vos petits soins tout au long de votre séjour.

De plus, dans de nombreux pays, comme les Emirats arabes unis ou encore l'Inde, il est conseillé de donner le pourboire en liquide et directement à la personne que vous voulez remercier, pour être sure qu'elle ne parte pas dans la poche du patron.

En Russie aussi, il ne faut pas donner le pourboire en carte lors du règlement de la note car, pour des raisons fiscales, la somme ne sera pas reversée aux employés.

En Turquie, un pourboire en euros ou en dollar sera bien plus apprécié qu'en livres turques. De plus mieux vaut éviter les petites pièces, car elles sont plus difficiles à changer.

>Combien donner?

La solution la plus simple est d'arrondir la facture à l'euro supérieur quand il s'agit d'une course de taxi, d'un verre pris dans un bar. Dans la restauration, il faut compter en moyenne entre 5 à 10%. Mais cela peut être plus, comme aux Etats-Unis, il vaut mieux tabler sur 15 à 20% minimum en plus du prix du repas, tout comme au Canada.

Mais il est vrai qu'il y a de grande disparité, et le montant du pourboire n'est pas forcement proportionnel au niveau de vie local. Travelex conseille ainsi de laisser 5 euros (sic) en Egypte aux bagagistes alors qu'en Espagne ou en Belgique 1 euro sera suffisant et qu'en Allemagne la fourchette recommandée se situe entre 1 et 3 euros.

Au Maroc, il est conseillé d'être généreux car beaucoup de Marocains ne perçoivent pas de salaire et sont donc juste rémunérés par la générosité des touristes.

> Où faut-il s'abstenir d'en donner?

En Chine, les pourboires ne font pas partie des mœurs. Au point que les restaurants et les prestataires de services ne les tolèrent pas du tout. Donner un pourboire peut être interprété comme signifiant que le travail de l'employé est sous-evalué par l'employeur. Pire: selon la loi, les chauffeurs de taxi ne sont pas autorisés à les accepter.

Au Japon aussi la pratique est mal vue puisque les habitants partent du principe que le bon service est la norme. "Un pourboire correspond à une insulte" note Travelex, à l'exception des hôtels haut de gamme . En Russie, en Thailande, cela n'est pas non plus très courant aussi, mieux vaut s'abstenir.

C.C.