BFM Patrimoine

Windreich l'emporte finalement sur la concurrence: le projet éolien « Deutsche Bucht » sis en mer du Nord a été vendu à une société d'investissement.

BFM Patrimoine

- Le nouveau propriétaire a également chargé Windreich AG de l'implémentation du projet dans son intégralité. - Avec German Bight, le chiffre d'affaires annuel total de Windreich atteint plusieurs centaines de m

- Le nouveau propriétaire a également chargé Windreich AG de l'implémentation du projet dans son intégralité.

- Avec German Bight, le chiffre d'affaires annuel total de Windreich atteint plusieurs centaines de millions.

Windreich AG a conclu un contrat d'acquisition du parc éolien « Deutsche Bucht » avec une société d'investissement anglo-saxonne, tout en endossant dans le même temps la responsabilité de réaliser ce projet clé en main, de mettre le parc éolien en service et d'en assurer l'exploitation ultérieure. Ce projet offshore Windreich est donc un succès. Le pionnier de l'énergie éolienne de la Souabe a finalement conquis les eaux allemandes de la mer du Nord. Le projet « Deutsche Bucht », tout comme ses deux prédécesseurs « Global Tech I » et « MEG 1 », a obtenu une confirmation sans condition de raccordement au réseau public par l'agence fédérale allemande chargée de l'administration de celui-ci. Selon une étude commandée par wind: research, Windreich est de loin le leader du marché dans les eaux allemandes de la mer du Nord, avec 35 % des zones sécurisées.

« En prenant en compte des facteurs tels que les approbations de permis, les raccordements au réseau public et le respect des programmes, nous atteignons 100 % de part de marché », explique Willi Balz, PDG de Windreich AG et ingénieur en sciences. Il ajoute: « À l'heure actuelle, Windreich est le seul promoteur de projets offshore respectant les calendriers des programmes. Sur les 10 gigawatts planifiés par le gouvernement fédéral jusqu'en 2020, Windreich ne contrôle que 1 000 MW via ses projets offshore Global Tech I, MEG 1 et Deutsche Bucht, qui seront raccordés au réseau en 2015. D'ici 2020, Windreich AG raccordera 3 353 MW au réseau de distribution, soit quelques 33 %. De nouvelles approbations sont attendues en 2013. Suite à des contestations liées aux conditions de base, aucun parc éolien ne sera mis en service cette année. Nous n'avons pas pour autant perdu notre temps ces derniers mois, et nous avons poursuivi le développement de nos projets ».

Le projet éolien « Deutsche Bucht » sis en mer du Nord porte sur la construction de 42 éoliennes de type AREVA Multibrid 5 MW, pour une capacité totale de 210 MW et une valeur de plus d'un milliard d'euros (en incluant les fondations, le câblage et la plateforme-poste). Windreich coordonne également les expéditions vers le site de construction, situé à environ 30 kilomètres au nord-ouest du projet initial de Windreich, Global Tech I, actuellement en cours de construction. Willi Balz a développé Windreich AG grâce à une préparation soignée de ses projets offshore et à une planification sans faille, qui constituent les pierres angulaires d'une transition énergétique réussie. « Le vent permanent et fort qui souffle en mer du Nord ne coûte rien. C'est pourquoi ces projets offshore contribueront, à terme, à significativement réduire les prix énergétiques », affirme le pionnier de l'énergie éolienne. Les 210 MW installés dans la venteuse mer du Nord fourniront une électricité propre, sûre et abordable à 670 000 personnes. Grâce à cette énergie éolienne inépuisable, les émissions de CO2 pourront être réduites de plus de 600 000 tonnes et les déchets nucléaires de 2,8 tonnes.

La vitesse du vent sur le site « Deutsche Bucht » excède largement les 10 m/s, avec une forte résistance qui assure la charge de base. Le parc « Deutsche Bucht » dépassera d'environ 6 % les performances du parc éolien test Alpha Ventus (4 500 heures à pleine charge), grâce aux avantages de sa localisation.

La réussite de Windreich AG est impressionnante à bien des égards. Alors que les concurrents suspendent ou postposent leurs projets, tous les projets Windreich sont réalisés dans les temps. Les administrateurs de Windreich, Anil Srivastava et Heiko Ross, commentent: « Nous offrons la rapidité et la précision d'une société dirigée par son propriétaire, et grâce à l'excellence de notre équipe, nous éclipsons sans mal toutes les grandes sociétés concurrentes ».

Présentation de Windreich AG

Fondée en 1999 par Willi Balz, ingénieur en sciences, Windreich AG est installée à Wolfschlugen et possède des participations dans des entreprises du secteur de l'énergie éolienne (parcs terrestres et offshore). La société emploie plus de 130 employés expérimentés et est l'une des sociétés les plus florissantes du secteur de l'énergie éolienne en Allemagne. Elle a ainsi à ce jour financé et construit plus de 1 000 parcs éoliens, et assure la gestion d'une partie d'entre eux. Parmi les dix parcs éoliens les plus performants d'Allemagne figurent trois parcs Windreich AG. Ceux-ci comprennent le projet mené en 2011, à savoir le parc Global Tech I d'une puissance nominale de 400 MW, primé et figurant en première place. Ce projet a reçu 1 047 milliards d'euros de financement auprès de 16 banques, dont la Banque européenne d'investissement et la KFW. Willi Balz avait auparavant levé 800 millions de capital auprès de six grands investisseurs du Sud de l'Allemagne. Pour une puissance nominale d'environ 8,4 GW, 20 autres projets sont déjà assurés dans les eaux allemandes de la mer du Nord. En d'autres termes, Windreich est occupée à durablement contribuer à la révolution énergétique en Allemagne et sera à l'avenir en mesure de fournir une énergie éolienne zéro CO2 à près de 20 millions de personnes.

Communication d'entreprise Windreich AG

Téléphone: +49(0)7022/953060 Courriel: pr@windreich.ag

Fin du communiqué

Photographie disponible ici: http://newsfeed2.equitystory.com/windreich/190073.html Légende: Prozentualer Marktanteil und Netzanschlusstabelle

Le texte du communiqué issu d'une traduction ne doit d'aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d'origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Windreich
Nadja Donner
+49 (0) 07022 / 95 30 60
Courriel: n.donner@windreich.ag

Business Wire