BFM Patrimoine

Wall Street fête le président de la Fed

Les annonces rassurantes du patron de la Réserve fédérale américaine ont provoqué des records en série sur les indices boursiers américains.

Les annonces rassurantes du patron de la Réserve fédérale américaine ont provoqué des records en série sur les indices boursiers américains. - -

Les indices américains ont battu des records en clôture jeudi 11 juillet, visiblement dopés par les annonces de Ben Bernanke sur la poursuite de la politique monétaire accommodante de la Fed.

Wall Street a battu de nouveaux records en clôture. Le Dow Jones a terminé la journée de jeudi 11 juillet termine à 15.460 points, le S&P 500 à 1.675 points. Des masses d'investissement aussi colossales, c'est du jamais-vu. Le composite du Nasdaq, lui, retrouve ses niveaux de l'an 2000.

Un regain d'enthousiasme dû aux mots d'un seul homme: Ben Bernanke. Le président de la Réserve fédérale américaine, et l'homme le plus puissant de l'économie américaine. Entre lui et les investisseurs, c’est une histoire d’amour qui ne dit pas son nom. Si Wall Street est au plus haut, encore une fois, c’est parce que le président de la Fed a parlé.

La remontée des taux ne sera pas rapide

Alors que tout le monde le donne pour bientôt retraité, Ben Bernanke parvient encore à exercer de son pouvoir, en l'occurrence, en clarifiant les intentions de la Fed. "On peut prédire que dans un futur prévisible, dit-il, les situations de l’emploi et de l’inflation nécessiteront une politique accommodante".

Et à ceux qui craignent une remontée des taux trop rapide, il dit que ce n’est pas automatique.

Bref, Ben Bernanke fait mouche à un moment où les investisseurs sont entre deux eaux. Un timing propice puisque pour l’instant, les discours des entreprises américaines n’occupent pas encore tout le terrain.

Aurélie Boris et correspondante à New York