BFM Patrimoine

Wall Street: dopé par des déclarations de membres de la FED.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - Les opérateurs ont assisté vendredi à un spectaculaire rebond des indices US. Le Dow Jones s'est envolé de 1,08% à 15.761,8 points, nouveau record historique absolu, et la tradition de la hausse de 'veille de weekend' a ét

(CercleFinance.com) - Les opérateurs ont assisté vendredi à un spectaculaire rebond des indices US.
Le Dow Jones s'est envolé de 1,08% à 15.761,8 points, nouveau record historique absolu, et la tradition de la hausse de 'veille de weekend' a été pleinement respectée, la semaine ressortant même gagnante de +0,9%.

Le S&P-500 a repris les 23 points perdus la veille (+1,34%), à 1.770,61 (3ème meilleur clôture de l'histoire) et le Nasdaq Composite a gagné +1,60% (contre -1,9% jeudi) à 3.919 (soit -0,1% sur la semaine écoulée).

Le sursaut de Wall Street et été manifestement très bien orchestré : la FED a sorti l'artillerie lourde en multipliant les déclarations destinées à soutenir les indices boursiers, James Lockhard se disant 'non convaincu' par l'embellie de l'emploi et dubitatif sur la robustesse de la reprise.
Ben Bernanke s'est également exprimé dans le même sens vendredi soir (à croire que certains opérateurs connaissaient au mot près les termes de son intervention 4 heures avant qu'il ne s'exprime).

Les opérateurs s'étaient alarmés à 14H30 de la vigueur du rapport mensuel sur l'emploi qui fait ressortir un total de 204.000 créations de postes non-agricoles au mois d'octobre, un niveau bien supérieur aux attentes des économistes (130.000).
De plus, les créations de postes de septembre ont été révisées de 148.000 à 163.000 et celles du mois d'août de 193.000 à 238.000.
Le taux de chômage n'a progressé que de 0,1 point à 7,3% de la population active au mois d'octobre, tel qu'anticipé par les économistes (le 'shutdown' ne semble donc avoir eu aucun impact mesurable, 0,1% de variation étant inférieur à 'la marge d'incertitude').

Mais il avait suffi d'un mauvais chiffre à 15H55 aux Etats-Unis pour rétablir une tendance résolument haussière à Wall Street: la confiance des ménages, toujours plombée par le 'shutdown', recule de 73,2 à 72 au lieu de progresser vers 75.
Mais attention: si les déclarations de Mrs Lockhard et Bernanke ont euphorisé Wall Street, il n'en a pas été de même sur les marchés obligataires qui ont complètement ignoré ces interventions avec une clôture au plus bas du jour et de la semaine (2,75% de rendement contre 2,65% jeudi). Le dollar a également fini très fort à 1,3335/E, comme si l'hypothèse du 'tapering' était toujours jugée plausible en décembre.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance