BFM Patrimoine

Vilmorin, prudemment optimiste après un exercice record, se renforce en Afrique

BFM Patrimoine
- Les prévisions 2013-2014, prudentes, intègrent l'évolution des cours des matières premières et des changes - L'exercice 2013-2014 sera porté par la croissance dans les semences de grandes céréales et potagères - La prise de participation d

- Les prévisions 2013-2014, prudentes, intègrent l'évolution des cours des matières premières et des changes

- L'exercice 2013-2014 sera porté par la croissance dans les semences de grandes céréales et potagères

- La prise de participation dans l'africain Seed Co est à envisager dans une optique de moyen à long terme

PARIS (Dow Jones)--Vilmorin (RIN.FR) s'est fixé des objectifs annuels relativement prudents, qui intègrent la récente baisse des cours des matières premières agricoles ainsi que les turbulences observées sur les marchés des change, après des résultats record en 2012-2013, a souligné le directeur financier du semencier mercredi.

"Nos perspectives pour l'exercice 2013-2014 sont relativement prudentes, dans la mesure où elles intègrent la baisse ces trois à quatre derniers mois des cours des matières premières agricoles - qui joue sur la capacité des agriculteurs à investir, ainsi que les récentes perturbations sur les marchés des changes" des pays émergents, comme le Brésil ou la Turquie, a déclaré Daniel Jacquemond pendant la présentation des résultats annuels du producteur de semences potagères et de grandes céréales.

Prudence après un exercice record

Pour l'exercice 2013-2014, entamé en juillet dernier, le quatrième semencier mondial s'est fixé pour objectif de réaliser une croissance organique de plus de 5% de son chiffre d'affaires, qui devrait dès lors dépasser 1,56 milliard d'euros, et de dégager une marge opérationnelle courante d'au moins 10,5%, une performance en ligne avec sa fourchette historique de 10% à 11%.

Ces prévisions sont à comparer à des résultats 2012-2013 record dans l'histoire du groupe. Vilmorin a dégagé lors de l'exercice clos en juin dernier un bénéfice net en hausse de 23,3%, à 99,4 millions d'euros, grâce notamment à une croissance de 9,4% de son chiffre d'affaires, à 1,47 milliard d'euros. La marge opérationnelle hors éléments exceptionnels du producteur de semences est ressortie à 10,8%.

"Nos prévisions pour 2013-2014 intègrent des anticipations de croissance pour chacune de nos deux activités", a souligné Daniel Jacquemond. Vilmorin vise plus précisément une croissance organique supérieure à 5% dans les semences de grandes cultures, comme le maïs ou le blé, et d'environ 5% dans les semences potagères.

"Il n'est pas exclu qu'on fasse mieux" dans les semences potagères, a commenté Daniel Jacquemond.

Sur le plan de la rentabilité, la prévision d'une marge opérationnelle courante de 10,5% intègre la perspective d'un effort en recherche et développement d'environ 200 millions d'euros, en hausse de 10,6% par rapport au budget alloué à la R&D en 2012-2013, a indiqué le groupe.

Nouvelle acquisition en Afrique

En parallèle de la publication de ses résultats annuels, Vilmorin a annoncé la prise d'une participation de 15% dans le premier semencier africain, Seed Co, pour un montant qui n'a pas été dévoilé. Le groupe a racheté des actions du groupe, bien implanté en Afrique du Sud-Est, à sa maison mère, le conglomérat AICO Africa, et a financé une augmentation de capital réservée. Le groupe français dispose d'une option pour monter à 25% du capital de Seed Co - via une nouvelle augmentation de capital réservée - avant la fin 2014.

"Nous souhaitons y aller étape par étape", a souligné Daniel Jacquemond, en ajoutant: "25%, c'est une minorité de blocage. Mais ce qui nous intéresse, c'est d'avoir un partenaire multinational. Cette acquisition s'inscrit dans une optique de moyen et long terme".

Cotée et basée au Zimbabwé, Seed Co a dégagé en 2012-2013 un chiffre d'affaires de 111 millions de dollars et un excédent brut d'exploitation de 26 millions de dollars, a indiqué Vilmorin.

La prise de participation du semencier français dans Seed Co intervient après l'intégration, depuis janvier 2013, du producteur sud-africain de semences de grandes cultures Link Seed. Elle renforce le dispositif africain de Vilmorin, après plusieurs acquisitions qui lui ont permis de développer sa présence globale, comme en Inde, en Chine ou au Brésil.

Mercredi à 13h20, l'action Vilmorin s'inscrivait en hausse de 0,7% à 89,90 euros.

-Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@wsj.com

(END) Dow Jones Newswires

October 09, 2013 07:20 ET (11:20 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-