BFM Patrimoine

Veolia Environnement veut développer son activité de déchets industriels dangereux

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--La société française de services collectifs Veolia Environnement (VIE.FR) anticipe une croissance de 10% du chiffre d'affaires et de 15% du résultat opérationnel sur une base annuelle de son activité de déchets industriels d

PARIS (Dow Jones)--La société française de services collectifs Veolia Environnement (VIE.FR) anticipe une croissance de 10% du chiffre d'affaires et de 15% du résultat opérationnel sur une base annuelle de son activité de déchets industriels dangereux au cours des quatre à cinq prochaines années, a déclaré jeudi son président-directeur général, Antoine Frérot.

En 2012, cette activité a réalisé un chiffre d'affaires de 800 millions d'euros, a précisé le PDG lors d'une présentation à la presse.

Au cours des trois dernières années, Veolia Environnement a vu le chiffre d'affaires de sa division croître d'environ 30% par an, malgré le ralentissement économique en Europe.

Veolia cherche à développer ses activités de traitement des eaux et des déchets rares spéciaux de façon à se diversifier et à réduire l'impact d'une baisse du chiffre d'affaires et des marges des métiers plus traditionnels.

Ces nouvelles activités, gérées via des partenariats spécifiques, se trouvent pour le moment surtout en Europe. Parmi elles figure le recyclage du zinc, des métaux rares, du lithium provenant des batteries de voitures et même de combustibles industriels issu du raffinage des déchets.

Le groupe a investi environ 80 millions d'euros au cours de l'année passée pour développer l'activité, dont 20 millions d'euros en Chine. Il prévoit d'investir le même montant au cours de chacune des quatre à cinq prochaines années dans le monde, a indiqué Antoine Frérot.

L'objectif est d'étendre l'activité à d'autres marchés industriels confrontés à des problèmes de gestion des déchets complexes comme l'Amérique du Nord et la Chine, a-t-il observé.

La marge de l'activité de traitement des déchets industriels dangereux est plus élevée que la marge totale du groupe, a ajouté Antoine Frérot, sans fournir plus de précisions.

-Géraldine Amiel, geraldine.amiel@dowjones.com

(Version française Céline Fabre)

(END) Dow Jones Newswires

April 25, 2013 07:40 ET (11:40 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-