BFM Patrimoine

UPDATE2: Sanofi: 900 postes supprimés en France d'ici à 2015 mais pas de délocalisation

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--La laboratoire pharmaceutique Sanofi (SAN.FR) a annoncé mardi que, dans le cadre de l'évolution de ses activités en France, il devrait supprimer environ 900 postes en France "à l'horizon 2015". Le groupe a précisé q

PARIS (Dow Jones)--La laboratoire pharmaceutique Sanofi (SAN.FR) a annoncé mardi que, dans le cadre de l'évolution de ses activités en France, il devrait supprimer environ 900 postes en France "à l'horizon 2015".

Le groupe a précisé qu'aucune délocalisation de site ni de modification du nombre de sites industriels en France n'était prévue.

Les activités seront maintenues dans leur configuration actuelle à Vitry/Alfortville, Chilly-Mazarin/Longjumeau et Lyon, tandis que le site de Montpellier évoluerait "vers un centre stratégique dédié au développement". Le site de Strasbourg "maintiendrait sa dynamique de plateforme collaborative ouverte" et un centre d'excellence dans les maladies infectieuses serait créé à Lyon, a détaillé le géant pharmaceutique.

Le sort du site de recherche de Toulouse semble en revanche menacé. Sanofi a souligné dans son communiqué que la vocation de ce site restait "à préciser", ajoutant avoir identifié pendant l'été "des acteurs susceptibles d'y poursuivre des activités scientifiques ou technologiques".

S'exprimant devant la presse, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, s'est félicité du fait que les dirigeants du groupe "aient suivi les recommandations du gouvernement", qui avait demandé à Sanofi de revoir son projet de suppressions de postes.

Lors de la présentation de ses résultats du deuxième trimestre, fin juillet, Sanofi avait annoncé avoir entamé des négociations avec les syndicats dans la perspective d'une restructuration de ses activités de recherche.

"Nous allons présenter des propositions concrètes aux partenaires sociaux dans la dernière partie du mois de septembre", avait alors déclaré le directeur général, Christopher Viehbacher. "Il y aura évidemment un impact sur l'emploi", avait-il ajouté, sans donner plus de détails.

Le groupe avait par ailleurs maintenu ses projections pour l'exercice 2012, indiquant qu'il prévoyait toujours une contraction de ses bénéfices liée à la concurrence croissante des médicaments génériques pour certains de ses produits phares, en dépit d'une hausse de son résultat net consolidé au deuxième trimestre.

Mardi vers 13h15, l'action Sanofi gagnait 0,1% à 68,81 euros dans un marché en baisse de 0,3%.

-Marion Issard, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 75; marion.issard@dowjones.com

(Eric Chalmet et Noémie Bisserbe ont contribué à cet article)

(END) Dow Jones Newswires

September 25, 2012 07:20 ET (11:20 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-