BFM Patrimoine

UPDATE: Vincent Bolloré dément convoiter la direction de Vivendi

BFM Patrimoine
(Actualisation: précisions concernant le contexte dans lequel Vincent Bolloré a publié son communiqué; d'autres annonces concernant la gouvernance de Vivendi pourraient intervenir lors d'un conseil de surveillance, mercredi). PARIS (Dow Jones)--L

(Actualisation: précisions concernant le contexte dans lequel Vincent Bolloré a publié son communiqué; d'autres annonces concernant la gouvernance de Vivendi pourraient intervenir lors d'un conseil de surveillance, mercredi).

PARIS (Dow Jones)--Le groupe industriel diversifié Bolloré (BOL.FR) a annoncé mardi dans un communiqué que son président-directeur général, Vincent Bolloré, se félicitait du retrait du candidat présenté par Jean-René Fourtou à la direction du conglomérat Vivendi (VIV.FR). Le groupe Bolloré est le premier actionnaire de Vivendi avec plus de 5% du capital.

Bolloré a par ailleurs précisé que son dirigeant n'était pas lui-même, "à la recherche d'un poste ou d'une rémunération dans le groupe Vivendi".

Cette annonce constitue une main tendue dans la lutte opposant Vincent Bolloré et le président du conseil de surveillance de Vivendi, Jean-René Fourtou, a commenté une source proche du dossier, ajoutant que d'autres annonces concernant la gouvernance du groupe pourraient intervenir à l'occasion de la réunion du conseil surveillance prévue mercredi.

Ces déclarations font suite à plusieurs informations de presse circulant depuis vendredi au sujet de l'intérêt de Vincent Bolloré pour le poste de président du directoire de Vivendi. Ces informations avaient d'abord été relayées par le journal Les Echos, qui avait également indiqué que Thomas Rabe, actuellement à la tête du géant des médias Bertelsmann, était en lice pour ce poste, mais que Vincent Bolloré était opposé à sa candidature.

Dans son communiqué, Bolloré a également indiqué que son président allait demeurer "vigilant sur l'évolution prochaine du directoire et du conseil de surveillance" et qu'il était "très attentif et déterminé à ce que ce fleuron de l'industrie française des médias et des communications soit à présent géré en toute transparence, pour bien rester français et ne pas risquer d'être démantelé".

-Sam Schechner et Yann Morell y Alcover, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 60; yann.morellyalcover@wsj.com

(END) Dow Jones Newswires

September 10, 2013 13:10 ET (17:10 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-