BFM Patrimoine

UPDATE: SocGen: Le résultat trimestriel bondit, porté par l'international et la BFI

BFM Patrimoine
-Résultat net comptable à 955 millions d'euros au deuxième trimestre, contre 436 millions d'euros au deuxième trimestre 2012 -Produit net bancaire en repli de 0,6% au deuxième trimestre, à 6,23 milliards d'euros -Société Générale confiant d

-Résultat net comptable à 955 millions d'euros au deuxième trimestre, contre 436 millions d'euros au deuxième trimestre 2012

-Produit net bancaire en repli de 0,6% au deuxième trimestre, à 6,23 milliards d'euros

-Société Générale confiant dans sa capacité à atteindre un ROE de 10% à fin 2015

-Ratio core Tier 1 à 9,4% contre 8,7% à fin mars

-Le groupe vise un ratio de levier supérieur à 3% à fin 2013

-Le ratio de levier se situe déjà autour de 3%, a précisé le PDG de Société Générale

(Actualisation: précisions du PDG sur le ratio de levier et cours de Bourse).

PARIS (Dow Jones)--Société Générale (GLE.FR) s'est dite confiante jeudi dans sa capacité à atteindre un retour sur capitaux propres (ROE) de 10% à la fin 2015, alors que le résultat comptable de la banque a plus que doublé au deuxième trimestre. La performance trimestrielle du groupe a été saluée à la Bourse de Paris, où le titre gagnait 7,5% à 32,50 euros à 11h30.

A la fin juin, le ratio core Tier 1 répondant aux exigences de Bâle 3 de Société Générale se situait à 9,4%, contre 8,7% à la fin mars.

"Les actions engagées au troisième trimestre permettent d'ores et déjà de sécuriser l'objectif de ratio Core Tier 1 Bâle 3 de fin d'année, à 9,5%", a indiqué le groupe dans un communiqué.

La banque a ajouté qu'elle visait un ratio de levier supérieur à 3% à la fin 2013. Au cours d'une conférence de presse jeudi matin, le PDG de Société Générale, Frédéric Oudéa, a précisé que le ratio de levier du groupe se situait déjà autour de 3%.

Au deuxième trimestre, le résultat net comptable de Société Générale s'est établi à 955 millions d'euros contre 436 millions d'euros pour la période correspondante de 2012, la performance commerciale de l'établissement ayant été "soutenue par d'importants efforts de réduction des coûts et une bonne maîtrise du coût du risque".

Dans le même temps, le produit net bancaire du groupe a reculé de 0,6% à 6,23 milliards d'euros.

Selon un consensus réalisé par Dow Jones Newswires, les analystes tablaient sur un résultat net de 608 millions d'euros et sur un produit net bancaire de 5,79 milliards d'euros.

Chute du résultat des Réseaux France

Dans un contexte économique demeurant difficile, le résultat net des Réseaux France a chuté de 11,4% à 319 millions d'euros au deuxième trimestre. Par rapport à la période correspondante de 2012, le coût du risque a progressé de 29,2% à 274 millions d'euros pour cette activité.

Les réseaux internationaux ont pour leur part renoué avec les bénéfices, affichant un résultat net de 59 millions d'euros contre une perte de 231 millions d'euros un an plus tôt.

Le résultat de la banque de financement et d'investissement (BFI) a dans le même temps pratiquement triplé, porté par la demande pour les produits structurés, tandis que celui des services financiers spécialisés et des assurances a bondi de 18%.

Mercredi, BNP Paribas (BNP.FR) a annoncé que son bénéfice net avait reculé de 4,7% au deuxième trimestre, à 1,76 milliard d'euros, du fait de provisions visant à faire face à des créances douteuses en Europe, notamment en Italie. Crédit Agricole SA (ACA.FR) publiera ses résultats trimestriels le 6 août.

-Eric Chalmet et Noémie Bisserbe, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 40; eric.chalmet@dowjones.com; noemie.bisserbe@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

August 01, 2013 05:48 ET (09:48 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-