BFM Patrimoine

UPDATE: S&P confirme sa note "AA+" de long terme mais demande plus de réformes

BFM Patrimoine
--S&P confirme la note "AA+" de long terme de la France --S&P confirme la note "A-1+" à court terme --Leur perspective reste "négative" --L'agence attend un déficit de 4,5% du PIB et une stagnation économique

--S&P confirme la note "AA+" de long terme de la France

--S&P confirme la note "A-1+" à court terme

--Leur perspective reste "négative"

--L'agence attend un déficit de 4,5% du PIB et une stagnation économique cette année

--Elle salue les mesures déjà prises mais en demande de nouvelles

(Actualisation: prévisions de croissance et de déficit public, nouvelles déclarations de Standard & Poor's)

PARIS (Dow Jones)--Standard & Poor's a confirmé vendredi la note à long terme "AA+" de la France et celle à court terme à "A-1+", en maintenant leur perspective "négative". L'agence d'évaluation financière estime "que le gouvernement français est déterminé à mener des réformes budgétaires et structurelles, s'appuyant sur les mesures déjà annoncées pour renforcer le potentiel de croissance économique".

"La perspective associée à la note de la dette à long terme de la République française est 'négative', ce qui signifie que nous estimons à au moins un sur trois le risque d'un abaissement de note au cours de l'année 2013", a prévenu Standard & Poor's.

Dans un communiqué, l'agence de notation a indiqué que le produit intérieur brut (PIB) de la France devrait stagner en 2012 avant de progresser de 0,4% l'an prochain. Elle table sur un déficit public représentant 4,5% du PIB cette année et 3,5% en 2013.

Le gouvernement attend de son côté une croissance de 0,8% l'an prochain, avec un déficit à 3% du PIB. En 2012, le PIB a été stable au premier trimestre et s'est contracté de 0,1% au deuxième, selon l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Selon les premières estimations de l'Insee, la croissance est repartie au troisième trimestre, avec une hausse de 0,2% de la richesse nationale.

Dans ses prévisions pour la France en 2013, le Fonds monétaire international (FMI) est moins optimiste que le gouvernement français et table pour sa part sur un déficit de 3,5% et sur une croissance de 0,4%.

Erosion de la compétitivité

S&P a souligné vendredi que le gouvernement "a déjà pris des mesures visant à rétablir la compétitivité de l'économie - en présentant un pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi en novembre 2012 - ainsi qu'à tenir ses objectifs budgétaires de moyen terme".

Pour tenir son objectif d'un déficit ramené à 3% du PIB en 2013, le gouvernement a présenté à la fin septembre un budget prévoyant des économies de 30 milliards d'euros. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a également annoncé des mesures visant à relancer la compétitivité et donc à stimuler la croissance, incluant un crédit d'impôt de 20 milliards d'euros pour les entreprises sur trois ans.

Standard & Poor's a néanmoins déploré vendredi une rigidité structurelle du marché du travail, une concurrence "relativement restreinte" dans certains secteurs des services et une fiscalité "élevée", des éléments "qui ont contribué à une érosion significative de la compétitivité coût et non-coût de l'économie française".

Standard & Poor's avait été la première à priver la France de son "triple-A", la meilleure note possible, en abaissant les notes souveraines du pays en janvier 2012.

Lundi, Moody's a pour sa part réduit d'un cran la note de la dette souveraine de la France, à "Aa1", l'assortissant d'une perspective "négative". Marc Ladreit de la Charrière, propriétaire de Fitch Ratings, la troisième grande agence de notation internationale, a confirmé mercredi qu'elle rendrait son verdict sur la note "triple-A" de la France "au cours de l'année 2013".

Vendredi vers 9h30, le CAC 40 cédait 0,4% à 3.484,68 points.

-Marion Issard, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 72; marion.issard@dowjones.com

(Eric Chalmet a contribué à cet article)

(END) Dow Jones Newswires

November 23, 2012 03:38 ET (08:38 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-