BFM Patrimoine

UPDATE: Rio cherche à vendre des parts dans des mines de charbon en Australie - sources

BFM Patrimoine
-- Rio Tinto compte céder une participation de 29% dans sa filiale Coal & Allied -- La compagnie minière cherche séparément à vendre des parts dans ses mines de charbon de Clermont et de Blair Athol -- Deutsche Bank en charge de piloter ces

-- Rio Tinto compte céder une participation de 29% dans sa filiale Coal & Allied

-- La compagnie minière cherche séparément à vendre des parts dans ses mines de charbon de Clermont et de Blair Athol

-- Deutsche Bank en charge de piloter ces processus de cessions

(Actualisation: détail du projet de cession de Coal & Allied et commentaire d'analyste)

Gillian Tan, Robb M. Stewart et Mari Iwata,

THE WALL STREET JOURNAL

SYDNEY (Dow Jones)--Rio Tinto (RIO) met en vente des parts dans plusieurs actifs charbonniers en Australie, des projets de cession qui, ensemble, pourraient rapporter quelque 3 milliards de dollars (2,3 milliards d'euros), ont dévoilé au Wall Street Journal des sources proches du dossier mercredi.

Dans le cadre de son projet principal, le géant minier anglo-australien, désireux de réduire ses coûts et d'augmenter la rémunération de ses actionnaires, cherche un acheteur pour une participation de 29% dans sa filiale Coal & Allied Industries. Rio Tinto compte ramener à 51% sa participation dans Coal & Allied, qui détient plusieurs mines de charbon actif en Nouvelle-Galles du Sud, et a recruté Deutsche Bank pour piloter la vente, ont précisé les sources.

Rio Tinto et le japonais Mitsubishi (8058.TO) avaient acquis Coal & Allied Industries à la fin 2011 dans le cadre d'une transaction valorisant le sixième groupe de mines de charbon du pays en termes de production à 10,6 milliards de dollars australiens (8,65 milliards d'euros). Rio Tinto détient 80% de Coal & Allied, le reliquat étant détenu par Mitsubishi.

Rio Tinto a par ailleurs confié à Deutsche Bank la cession de ses intérêts dans les mines de charbon thermique Clermont et Blair Athol, dans l'Etat du Queensland, pour un montant qui pourrait être supérieur à 1 milliard de dollars, ont aussi révélé mercredi des personnes proches du dossier.

Un porte-parole de Rio Tinto n'a pas souhaité faire de commentaire sur cette possible cession d'actifs.

Les compagnies minières internationales répondent actuellement à une faiblesse de la demande de matières premières comme le charbon en cédant des actifs de petite taille ou peu rentables. Rio Tinto a déjà mis en vente ses activités de minerai de fer au Canada, ont indiqué le mois dernier différentes sources proches du dossier au Wall Street Journal, et continue de passer en revue ses opérations de diamants et sa division Pacific Aluminium.

"Un montant supérieur à 3 milliards de dollars pour sa part dans Coal & Allied et ses intérêts dans les mines de Clermont et Blair Athol serait un bon résultat", a indiqué Hayden Bairstow, analyste spécialisé en matières premières chez CLSA, au Wall Street Journal. "Le charbon thermique australien devient non stratégique pour Rio et BHP, en étant plus marginal".

-Gillian Tan, Robb M. Stewart et Mari Iwata, The Wall Street Journal

(David Winning a contribué à cet article.)

(Version française Céline Fabre et Emilie Palvadeau)

(END) Dow Jones Newswires

April 03, 2013 04:20 ET (08:20 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-