BFM Patrimoine

UPDATE: Le CAC 40 a fini en hausse, la BCE sans véritable effet

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--La Bourse de Paris a terminé en hausse jeudi, mais la réaction des investisseurs aux verdicts de la Banque d'Angleterre (BOE) et de la Banque centrale européenne (BCE) a été limitée. Le président de la BCE, Mario Draghi, a i

PARIS (Dow Jones)--La Bourse de Paris a terminé en hausse jeudi, mais la réaction des investisseurs aux verdicts de la Banque d'Angleterre (BOE) et de la Banque centrale européenne (BCE) a été limitée.

Le président de la BCE, Mario Draghi, a indiqué que la politique monétaire resterait accommodante dans la zone euro tant que cela serait nécessaire, mais n'a pas dévoilé de nouvelles mesures de relance, malgré une révision à la baisse des prévisions économiques de l'institution.

Le CAC 40 a clôturé en hausse de 0,5% à 3.793,78 points, tandis que le SBF 120 a avancé de 0,5% à 2.932,96 points. A titre de comparaison, les indices prenaient respectivement 0,6% et 0,5% à la mi-journée.

Du côté des valeurs, Saint-Gobain a signé la meilleure performance du CAC 40, grimpant de 3,1% à 31,30 euros. Le spécialiste des matériaux de construction a annoncé la cession de son activité américaine de PVC "Tuyaux & Fondations" pour 175 millions de dollars, dette comprise.

Carrefour a gagné 2,9% à 22 euros. L'action du numéro deux mondial de la grande distribution a profité de résultats annuels jugés supérieurs aux attentes.

Alstom a remporté un contrat de 420 millions d'euros pour la fourniture et la maintenance de 414 mégawatts d'éoliennes à NaturEner Energy Canada, et fini en hausse de 0,7% à 34,87 euros.

Au sein du SBF 120, Plastic Omnium a progressé de 4,3% à 34,85 euros. L'équipementier automobile a annoncé qu'il prévoyait de fermer cet été son usine belge de production de pare-chocs.

Egalement dans le secteur automobile, PSA a pris 4,4% à 6,32 euros, soutenu par les propos du président du directoire, Philippe Varin, lors d'un entretien avec le Wall Street Journal.

Club Méditerranée a avancé de 4,7% à 14,47 euros après la publication de son chiffre d'affaires du premier trimestre. Les actionnaires de l'opérateur de villages vacances ont par ailleurs approuvé ses projets de rachats d'actions.

JCDecaux a revanche reculé de 3% à 20,37 euros, pénalisé par ses résultats annuels.

Toujours au chapitre des publications annuelles, Vicat a fléchi de 0,4% à 44,90 euros et Lagardère a cédé 0,6% à 27,48 euros. Les deux groupes ont annoncé leurs performances 2012 peu après la clôture du marché.

Vendredi, l'agenda des entreprises sera vide et les investisseurs se concentreront sur les publications macroéconomiques. La plus attendue sera le rapport sur l'emploi non agricole aux Etats-Unis pour le mois de janvier.

Avant cela, le marché prendra connaissance du climat des affaires en France en janvier, une publication qui contient également les estimations de produit intérieur brut (PIB) de la Banque de France. Ils attendront également la production industrielle allemande en janvier, ainsi que la balance des paiements de la zone euro pour le quatrième trimestre.

-Marion Issard, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 75; marion.issard@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

March 07, 2013 12:04 ET (17:04 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-