BFM Patrimoine

UPDATE: La place financière de Paris "fragilisée" en cas de rachat d'Euronext par un concurrent - rapport

BFM Patrimoine
(Actualisation avec communiqué du ministère des Finances) PARIS (Dow Jones)--La place financière de Paris serait "sérieusement fragilisée" dans le cas d'un nouveau rachat de l'opérateur boursier Euronext par un concurrent étranger, e

(Actualisation avec communiqué du ministère des Finances)

PARIS (Dow Jones)--La place financière de Paris serait "sérieusement fragilisée" dans le cas d'un nouveau rachat de l'opérateur boursier Euronext par un concurrent étranger, estime un rapport commandé par Bercy et publié mardi.

Ce document, rédigé par l'ancien secrétaire général de l'Autorité des marchés financiers (AMF), Thierry Francq, souligne également que le gouvernement français pourrait trouver du soutien dans ce dossier auprès des banques et des assureurs français dans la mesure où cela serait aussi dans l'intérêt de ces établissements de voir Paris demeurer une place financière de premier plan en Europe.

La publication de ce rapport intervient alors que l'avenir d'Euronext est soumis à de nombreuses interrogations après le rachat de sa maison mère NYSE Euronext par IntercontinentalExchange (ICE). Le groupe américain ICE a notamment déjà clairement indiqué qu'il comptait se séparer d'Euronext.

Dans un communiqué publié mardi soir, le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, a dit approuver l'acquisition de NYSE Euronext par IntercontinentalExchange, appelant l'ensemble des acteurs de la place de Paris "à se mobiliser pour mettre en oeuvre [les orientations proposées dans le rapport] en lien avec les places européennes partenaires d'Euronext et dans le respect de leurs intérêts".

Lors des derniers mois, le gouvernement français a milité auprès des banques et des assureurs français pour qu'ils participent à un investissement dans l'opérateur boursier paneuropéen dans le cas de son éventuelle introduction en Bourse.

Si les banquiers étaient dans l'ensemble initialement rétifs à cet investissement, la promesse du gouvernement français d'alléger en échange le projet européen de taxe sur les transactions financières a convaincu certains d'entre eux de revoir leurs positions, selon des personnes proches du dossier.

Outre la Bourse de Paris, Euronext gère également des Bourses et des marchés dérivés au Portugal, en Belgique et aux Pays-Bas, des activités valorisées au total à près de 1,6 milliard de dollars par les analystes.

Des concurrents d'Euronext, comme l'opérateur de la Bourse de Londres, LSE, celui de la Bourse américaine Nasdaq, Nasdaq OMX, ou celui de la Bourse allemande, Deutsche Boerse, sont considérés comme des acheteurs potentiels par les observateurs du secteur.

-Noémie Bisserbe, Dow Jones Newswires

(Blandine Hénault a contribué à cet article, version française Jérôme Batteau)

(END) Dow Jones Newswires

November 13, 2013 01:29 ET (06:29 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-