BFM Patrimoine

UPDATE: Electricité: hausse de 5% des tarifs pour les particuliers au 1er août

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--Le gouvernement prévoit d'appliquer une hausse moyenne de 5% des prix de l'électricité pour les particuliers à compter du 1er août, a déclaré Philippe Martin, le ministre de l'Ecologie et de l'Energie, dans un communiqué. U

PARIS (Dow Jones)--Le gouvernement prévoit d'appliquer une hausse moyenne de 5% des prix de l'électricité pour les particuliers à compter du 1er août, a déclaré Philippe Martin, le ministre de l'Ecologie et de l'Energie, dans un communiqué.

Une nouvelle hausse de 5% doit également intervenir au 1er août 2014.

"Cette hausse, destinée à couvrir les coûts d'EDF (EFD.FR), s'explique notamment par une augmentation des coûts commerciaux qui avaient été sous-évalués depuis plusieurs années", a indiqué le ministre, en évoquant également "une augmentation des coûts de production en particulier en période de pointe et [...] une relance des investissements dans le parc de production".

Dans un rapport publié en juin, la Commission de régulation de l'énergie avait estimé que les tarifs appliqués aux ménages ne couvraient pas les coûts à hauteur de 7,4%. Selon ce rapport, la hausse nécessaire pour couvrir les coûts en 2013 aurait été comprise entre 8,6% et 9,6%, en fonction de la durée retenue pour l'amortissement des centrales nucléaires.

L'action EDF s'est adjugé 9,3% à 19,40 euros mardi, dans le sillage de l'annonce de la hausse des prix de l'électricité. Les analystes s'attendaient à ce que le gouvernement autorise une augmentation de seulement 1,5% en moyenne. Sur les cinq dernières années, les hausses de prix ont été limitées à l'inflation ou encore gelées afin d'épargner les consommateurs pendant la crise financière et économique.

"La hausse de 5% des tarifs pour les ménages est supérieure à celle de 1,5% que nous anticipions", ont déclaré les analystes de Goldman Sachs. "Le fait que le gouvernement se soit également engagé à augmenter dans la même proportion les tarifs pour les ménages l'année prochaine est également positif puisque cela dépasse les prévisions et apporte de la visibilité", a précisé la banque.

Si cette nouvelle a fait le bonheur des investisseurs, elle a en revanche provoqué l'ire des associations de consommateurs.

"Une telle hausse aurait un impact trop important sur le pouvoir d'achat des consommateurs et le reste à vivre des ménages aux revenus les plus modestes" a déclaré l'association Consommation, logement et cadre de vie (CLCV). "En outre, le début de l'année ayant été très froid, les factures d'énergies des ménages ont été anormalement élevées ce qui rendrait d'autant plus problématique une hausse prononcée du tarif", a poursuivi l'association.

L'UFC-Que Choisir a de son côté remis en question la méthode du gouvernement pour calculer la hausse des tarifs de l'électricité, ajoutant qu'en aucun cas, les données fournies par EDF ne devraient être utilisées sans audit externe.

EDF a refusé d'apporter des commentaires. Personne au ministère de l'Energie n'était disponible dans l'immédiat.

-Thomas Varela et Géraldine Amiel, Dow Jones Newswires.

(Version française Marie Testard)

(END) Dow Jones Newswires

July 09, 2013 13:21 ET (17:21 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-