BFM Patrimoine

UPDATE: Confiant à moyen terme, CGG avertit de nouveau sur ses résultats 2013

BFM Patrimoine

- CGG révise en baisse sa prévision d'EBIT pour 2013 - Le groupe passera une charge de dépréciation d'un montant encore indéterminé - Le nouveau plan stratégique doit permettre une hausse de 4 points de la marge opérationnelle d'ici à 2016 -

- CGG révise en baisse sa prévision d'EBIT pour 2013

- Le groupe passera une charge de dépréciation d'un montant encore indéterminé

- Le nouveau plan stratégique doit permettre une hausse de 4 points de la marge opérationnelle d'ici à 2016

- En repli de 16%, l'action CGG réagit fortement à ces annonces et réalise la plus forte baisse du SBF 120

PARIS (Dow Jones)--L'action du groupe de services parapétroliers CGG (CGG) chute de 16% mardi matin à la Bourse de Paris, la nouvelle révision en baisse de ses prévisions de résultats pour 2013 compensant les effets escomptés d'un nouveau plan stratégique à moyen terme.

Le spécialiste de l'exploration pétrolière a présenté mardi une réorganisation de son portefeuille d'activités qui doit lui permettre d'augmenter sa marge opérationnelle de 4 points à l'horizon 2016. Dans l'immédiat, CGG a toutefois indiqué faire face à un marché des études sismiques plus difficile et a revu sa prévision annuelle de résultat opérationnel (EBIT) en baisse, entre 400 et 420 millions de dollars en 2013.

En réaction à ces annonces, l'action CGG chute de 16,2%, à 12,15 euros, en début de séance à la Bourse de Paris.

Alertes à répétition

En novembre dernier, CGG avait déjà révisé en baisse sa prévision de chiffre d'affaires, désormais attendu en hausse de 15 à 17% et non plus de 25%, comme estimé en début d'année. Le groupe avait toutefois tablé sur une marge opérationnelle de 12 à 13%, ce qui devait lui permettre de dégager un EBIT d'au moins 470 millions de dollars, contre 367 millions de dollars en 2012.

"A plus court terme et notamment au cours du quatrième trimestre, nous opérons dans des conditions de marché sismique plus difficiles, les clients retardant leurs décisions d'attribution de grands projets", a indiqué CGG mardi dans un communiqué.

Parallèlement à ces éléments opérationnels, le groupe a indiqué qu'il comptait déprécier la valeur de ses actifs pour tenir compte de la réduction prévue de sa flotte de navires dans le cadre de son plan stratégique. "Le montant de cette charge exceptionnelle dépendra du scénario final retenu et sera enregistrée dans nos comptes 2013", a ajouté CGG.

Nouvelle étape du plan stratégique

Le nouveau plan à horizon 2016 présenté mardi doit notamment permettre au groupe d'ajuster sur le haut de gamme sa flotte de navires utilisés pour réaliser les études sismiques offshore.

"CGG aborde désormais une troisième étape de son plan stratégique centrée sur le rééquilibrage de son portefeuille vers des activités de haut de gamme moins capitalistiques et plus génératrices de cash", a déclaré le directeur général du groupe, Jean-Georges Malcor. "Cette nouvelle étape, qui sera mise en oeuvre au cours des trois prochaines années, sera accompagnée d'un contrôle renforcé des coûts, d'une gestion serrée du cash et de la poursuite de nos plans d'amélioration de la performance opérationnelle", a-t-il ajouté.

La réduction de la taille de la flotte de navires doit également permettre une baisse des coûts fixes et des investissements, selon les estimations du groupe.

-Thomas Varela, Dow Jones Newswires; +331 40 17 17 72; thomas.varelawsj.com

(END) Dow Jones Newswires

December 17, 2013 04:18 ET (09:18 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-