BFM Patrimoine

UPDATE: Club Med: Moneta s'est renforcé au capital, voit dans l'action une opportunité

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--La société de gestion Moneta Asset Management a renforcé sa participation dans Club Med (CU.FR) parce qu'elle estime que le titre représente "une opportunité intéressante" à son prix actuel, qui est pourtant supér

PARIS (Dow Jones)--La société de gestion Moneta Asset Management a renforcé sa participation dans Club Med (CU.FR) parce qu'elle estime que le titre représente "une opportunité intéressante" à son prix actuel, qui est pourtant supérieur à celui proposé par le chinois Fosun (0656.HK) et le fonds d'investissement Ardian (anciennement Axa Private Equity) dans le cadre de leur offre publique d'achat contestée sur le gestionnaire de villages de vacances.

"Nous considérons que le titre présente une opportunité intéressante au prix actuel", a déclaré Grégoire Uettwiller, analyste chez Moneta Asset Management, à Dow Jones Newswires. "Nous pensons que la valeur recèle un potentiel d'appréciation parce que la stratégie du groupe commence à porter ses fruits. Cela fait longtemps que nous sommes au capital et nous n'avons pas de raison d'en sortir aujourd'hui", a-t-il ajouté.

Mardi vers 16h45, l'action Club Med s'échangeait 17,78 euros sur Euronext Paris. L'été dernier, Fosun et Aedian ont annoncé le lancement d'un OPA pour 17,50 euros par action Club Med. Contestée par deux de ses actionnaires minoritaires, le fonds Charity & Investment Merger Arbitrage Fund (CIAM), et l'Association de défense des actionnaires minoritaires (Adam), l'opération doit faire l'objet d'une décision de la cour d'appel de Paris le 29 avril.

Moneta a franchi en hausse le seuil des 5% du capital du groupe et détient 5,06% du capital et 4,53% des droits de vote de Club Med, a indiqué mardi la société de gestion dans une déclaration à l'Autorité des marchés financiers. Or pour obtenir un retrait d'une société de la cote, il est nécessaire de détenir plus de 95% de son capital.

Cette opération ne traduit pas une volonté de contraindre Fosun et Ardian de relever leur prix, ni de mettre en échec un éventuel retrait de la cote de Club Med, a pour sa part souligné Grégoire Uettwiller, tout n'estimant que le prix offert par Fosun et Ardian ne reflète pas la valeur de la société.

-Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires; 33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@wsj.com

(END) Dow Jones Newswires

March 25, 2014 12:23 ET (16:23 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-