BFM Patrimoine

UPDATE: Airbus va racheter la Salzburg München Bank pour se doter de sa propre banque

BFM Patrimoine

(Actualisation: contexte, commentaires du directeur financier, cours de Bourse) PARIS (Dow Jones)--Le groupe de défense et d'aéronautique Airbus (AIR.FR) a annoncé vendredi la signature d'un accord avec le réseau bancaire Raiffeisenverband Salzbu

(Actualisation: contexte, commentaires du directeur financier, cours de Bourse)

PARIS (Dow Jones)--Le groupe de défense et d'aéronautique Airbus (AIR.FR) a annoncé vendredi la signature d'un accord avec le réseau bancaire Raiffeisenverband Salzburg pour racheter la Salzburg München Bank, afin de se doter de sa propre banque de financement.

Les détails financiers de la transaction n'ont pas été divulgués.

"Une fois la transaction finalisée, l'établissement sera renommé Airbus Group Bank et transformé progressivement afin d'être en mesure de fournir des solutions de financement destinées à soutenir les activités du groupe", a expliqué Airbus dans un communiqué.

La Salzburg München Bank est une banque basée à Munich, disposant d'une licence bancaire à part entière et servant une clientèle de PME ainsi qu'une clientèle privée, a indiqué Airbus dans un communiqué.

L'acquisition est soumise à l'agrément des autorités nationales compétentes, à savoir la Procédure allemande de contrôle de propriété auprès de l'Autorité fédérale de régulation des marchés financiers (BaFin), et de l'Office fédéral de contrôle de la concurrence, a précisé Airbus.

Le groupe entend finaliser l'accord dans les meilleurs délais en 2014, sous réserve des approbations réglementaires nécessaires.

Crédit à l'export

Airbus Group avait initialement envisagé de créer une banque interne afin d'assurer son propre accès au crédit ainsi que celui de ses clients en 2012, à un moment où la crise financière en Europe semblait encore loin de toucher à sa fin.

Les activités de l'avionneur sont très consommatrices de capitaux. Le secteur de l'aviation commerciale nécessite des financements annuels supérieurs à 100 milliards de dollars pour ses nouvelles livraisons d'avions.

Pendant la crise financière qui a éclaté en 2008, Airbus, son concurrent américain Boeing (BA) et d'autres constructeurs aéronautiques ont été très dépendants des aides publiques, sous forme de crédits à l'exportation. Or ces garanties sont de plus en plus controversées et de nouvelles règles internationales restreignent leur utilisation.

"A l'avenir, l'ensemble du groupe bénéficiera ainsi d'une plus grande flexibilité financière", a souligné le directeur financier d'Airbus Group, Harald Wilhelm, dans un communiqué.

A 12h30, l'action Airbus gagnait 1,8% à 53,07 euros.

-Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 75; djbourse.paris@dowjones.com

(Ruth Bender a contribué à cet article)

(END) Dow Jones Newswires

February 14, 2014 06:30 ET (11:30 GMT)

© 2014 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-