BFM Patrimoine

UPDATE: Accor vise une stabilité de son résultat d'exploitation en 2013

BFM Patrimoine
-Résultat d'exploitation attendu entre 510 et 530 millions euros en 2013 -Accor "en ordre de marche" pour "accélérer sa croissance" -Résultat d'exploitation en retrait de 6,6% en données publiées au premier semestre -Résult

-Résultat d'exploitation attendu entre 510 et 530 millions euros en 2013

-Accor "en ordre de marche" pour "accélérer sa croissance"

-Résultat d'exploitation en retrait de 6,6% en données publiées au premier semestre

-Résultat net de 34 millions d'euros au premier semestre

(Actualisation: Précisions sur le plan d'économies pour 2013 et perspectives du plan 2016)

PARIS (Dow Jones)-Le groupe hôtelier Accor (AC.FR), dont le nouveau PDG Sébastien Bazin a pris ses fonctions mardi, a annoncé mercredi un objectif de résultat d'exploitation compris entre 510 et 530 millions d'euros pour 2013, contre un résultat d'exploitation de 526 millions d'euros en 2012.

Au premier semestre, le résultat d'exploitation d'Accor s'est inscrit à 198 millions d'euros, en retrait de 6,6% en données publiées et en repli de 6,4% à périmètre et changes constants.

"Avec le lancement au premier semestre du plan d'économies d'une part et du plan d'investissement dans la distribution d'autre part, Accor est en ordre de marche pour poursuivre sa transformation et accélérer sa croissance", a indiqué le groupe dans un communiqué. Annoncé en février, un plan d'économies de 100 millions d'euros a été lancé au premier semestre, portant notamment sur des départs volontaires et la réduction de coûts dans les hôtels. L'essentiel des effets du plan pour 2013 portera sur le second semestre, a prévenu Accor.

Activité estivale "soutenue"

Alors qu'au premier semestre, le groupe a dégagé un résultat net de 34 millions d'euros, contre une perte nette de 532 millions d'euros pour la période correspondante de 2012, consécutive à une perte comptable liée à la cession de la chaîne Motel 6 aux Etats-Unis, Accor a indiqué que "durant l'été l'activité est restée soutenue et (que) la tendance devrait se poursuivre sur le second semestre de l'année".

A la mi-juillet, Accor avait annoncé une baisse de 0,9% de son chiffre d'affaires au premier semestre, à 2,69 milliards d'euros, en raison de cessions d'actifs et d'un effet de change négatif. A périmètre et changes constants, l'activité du groupe, à la tête notamment des chaînes Sofitel, Mercure et Ibis, a progressé de 1,8%. "Il bénéficie notamment de la forte progression du chiffre d'affaires lié aux redevances de management et franchise (+15,9%)", a précisé Accor.

Sur les six premiers mois de l'année, 9.940 nouvelles chambres, soit 77 hôtels, ont été ouvertes, dont 80% en contrats de management et de franchise. Sur l'ensemble de ces chambres, 51% ont été ouvertes en Europe et 27% en Asie-Pacifique.

Bazin, désormais pilote du plan 2016

Sébastien Bazin, qui représentait le fonds Colony Capital au conseil d'administration d'Accor depuis 2005, est devenu le quatrième directeur général d'Accor en huit ans.

Jusqu'ici patron de Colony Capital Europe, Sébastien Bazin aura pour tâche d'accélérer le plan stratégique du groupe. En début d'année, le groupe a dévoilé un plan à l'horizon 2016 destiné à doper sa croissance et ses marges en accentuant le virage de la gestion de son parc d'hôtels vers un modèle axé sur les contrats de franchise et de management, une stratégie déjà adoptée par ses rivaux Marriott International et Starwood Hotels & Resorts.

A l'horizon 2016, Accor veut que 80% de son parc hôtelier soit géré en franchise ou contrat de management, contre 58% en juin.

Grâce à ce plan, Accor entend porter sa rentabilité opérationnelle à 15% en 2016, contre 9,3% en 2012, et réduire sa dette retraitée de 2 milliards d'euros à cet horizon. L'hôtelier veut également réaliser la moitié de son résultat opérationnel dans les pays émergents, contre 15% en 2011.

Réduction de la dette au premier semestre

Au premier semestre 2013, 24 hôtels ont été restructurés, dont 13 hôtels en location et 11 hôtels en propriété. Ces opérations ont engendré une réduction de la dette nette retraitée de 184 millions d'euros. "Au 28 août 2013, l'ensemble des opérations sécurisées pour 2013 implique une réduction de 248 millions d'euros de la dette nette retraitée grâce à la poursuite du programme d'asset management", a indiqué Accor.

En matière de développement, le "plan de développement 2013-2016 est bien engagé", a affirmé le groupe hôtelier, soulignant que 117.700 chambres étaient "dans le pipeline" à fin juin 2013, dont 84% en contrats de management et de franchise. La moitié de ces chambres seront prévues en Asie-Pacifique et 47% pour les hôtels de la "famille Ibis".

Depuis le début de l'année, le titre Accor gagne 7,9% à 28,80 euros.

-Eric Chalmet, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 65; eric.chalmet@wsj.com

(Nadya Masidlover et Christina Passariello ont contribué à cet article).

(END) Dow Jones Newswires

August 28, 2013 03:01 ET (07:01 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-